Publié dans Politique

Présence confirmée de Mohamed Alabbar, le créateur de Dubaï-city

Publié le jeudi, 17 janvier 2019

Ses déplacements dans le monde entier sont très suivis. C'est rare qu'il se déplace à une cérémonie officielle mais il sera présent demain au stade de Mahamasina et au Palais d'Iavoloha pour honorer l'investiture du Président élu Andry Rajoelina. C'est pour répondre à l'invitation de ce dernier que Mohamed Alabbar, puisqu'il s'agit de lui, foulera le sol malagasy.

Cet invité de marque n'est autre que le créateur de Dubai-city. Excusez du peu. Mohamed Alabbar est le fondateur d'Emaar Properties,  l'une des plus grandes sociétés de développement immobilier au monde. Son chiffre d'affaires annuel s'élève à 5,83 milliards de dollars Us et une capitalisation boursière de plus de 9,7 milliards Usd. La société est connue pour avoir développé l'immeuble le plus haut du monde, Burj Khalifa, et le plus grand centre commercial du monde, The DubaiMall , qui font partie du méga-développement phare d'Emaar, DowntownDubai , ainsi que de Dubai Creek Tower à Le port de Dubai Creek, qui devrait atteindre plus de 500 mètres de haut à l'achèvement en 2020, le Dubai Opera , Dubai Marina , la plus grande marina artificielle au monde, Emirates Hills , considérée comme le « Beverly Hills de Dubaï », et le roi Abdullah Economic City , établie avec le roi Abdullah d'Arabie saoudite comme l'un des plus grands projets privés de la région couvrant une superficie de 64 miles carrés.

La venue de cet homme d'affaires émirati s'avère un signe à l'endroit des investisseurs étrangers et nationaux pour investir dans la Grande île.

La rédaction

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff