Publié dans Politique

Relation diplomatique - La Maison Blanche nomme un nouvel ambassadeur à Madagascar

Publié le lundi, 28 janvier 2019

Onze mois sans ambassadeur à Madagascar après la fin de mission de Robert Yamate au mois de mars derniers, Les Etats-Unis viennent de nommer leur nouveau représentant dans la Grande île. Il s’agit de Michael Peter Pelletier qui à part le fait de représenter le pays de l’oncle Sam à Madagascar, le représente également auprès de l’Union des Comores. Ce nouvel occupant de l’ambassade des Etats-Unis à Andranomena est  « attendu dans le pays dans les prochaines semaines », note le communiqué de l’ambassade des USA. Nommé par le président Donal Trump, cet ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des Etats –Unis, est membre de carrière du Corps des Diplomates de haut rang et a servi en tant que diplomate américain depuis 1987. “Plus récemment, l’Ambassadeur Pelletier a servi en tant que Doyen de la School for Professional and Areas Studies au sein du Foreign Service Institute, du Département d’Etat Américain. 

Il a servi auprès de huit missions étrangères des Etats-Unis et a tenu des postes de haut fonctionnaire du Département d’Etat, notamment en tant qu’Adjoint du Chef de Mission à l’Ambassade des Etats-Unis  à New Dehli, en Inde, et en tant que Sous-Secrétaire d’Etat adjoint au sein du Bureau des Affaires Africaines.  L’Ambassadeur Pelletier est titulaire de diplôme de B.S.F.S. (Bachelor of Science in Foreign Service) de Georgetown University, un Certificat d’Etudes Politiques de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, France, et un Master M.I.A. (Master en Affaires Internationales) de la Columbia University.  Il est récipiendaire de treize prix pour hauts fonctionnaires du Département d’Etat, dont le Prix Présidentiel de Service Méritoire et le prix du Linguiste de l’Année”, détaille le communiqué de l’ambassade des Etats-Unis à Madagascar. Le nom de ce nouvel ambassadeur a été évoqué depuis l’année dernière dans le cercle restreint de la Maison Blanche où sa nomination par le président a été décidée  au mois d’aôut dernier. Un mois plus tard, Michael Peter Pelletier a passé son audition auprès de la commission des relations internationales étrangères du sénat. C’est seulement le 2 janvier dernier que le président Donal Trump a officialisé la nomination de ce premier ambassadeur des Etats-Unis sous l’ère  de la présidence de Andry Rajoelina.

La Rédaction

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff