Publié dans Politique

Célébration de l’indépendance du Sénégal - Les choix sur le Président Rajoelina justifiés

Publié le jeudi, 04 avril 2019

Invité de marque à l’investiture du Président du Sénégal, Macky Sall, à l’instar des 17 autres Chefs d’Etat, le Président Andry Rajoelina a revêtu le statut d’invité d’honneur à la célébration, hier, de la 59e année de l’indépendance du Sénégal. Accompagné de son épouse, Mialy Rajoelina, le Président de la République de Madagascar a eu tous les  honneurs incombant à ce statut. Les choix de la présidence du Sénégal de jeter son dévolu sur le Président malagasy ne sont pas fortuits mais amplement justifiés. Plusieurs raisons sont invoquées mais des sources locales relèvent quelques- unes les plus importantes.  Le fait qu’Andry Rajoelina est le benjamin des Présidents de la République du continent africain constitue une des raisons. L’accession d’un quadragénaire à la magistrature suprême a reçu un écho favorable auprès de la classe politique africaine et à certains peuples africains qui en aspirent.

D’autant plus que cette accession fait suite à une élection démocratique et acceptée par tous, notamment ses principaux adversaires politiques et la Communauté internationale. Ces images positives du Président Andry Rajoelina ont influencé son homologue du Sénégal quant à son choix de lui revêtir le  statut d’invité d’honneur à  cette 59e fête nationale. L’homme fort du pays de Léopold Sedar Senghor n’a pas caché également son admiration sur le plus jeune Président de l’Afrique qui a la volonté et la vision pour développer  Madagascar. Et hier durant la célébration de cette indépendance sénégalaise, le Président de la République de Madagascar et son épouse ont ravi la vedette sur la  « place de la Nation » où s’est déroulée la cérémonie. Le couple présidentiel malagasy est le dernier invité à accéder sur le lieu, suivi deux minutes après par le Président Macky Sall. Un timing ou ordre protocolaire qui en dit long… Assis juste à côté du couple présidentiel sénégalais, le Président malagasy et son épouse ont assisté au défilé militaire de deux tours et demi d’horloge, placé sous le thème de « les forces de défense et de sécurité, un exemple dans l’éducation à la citoyenneté et à l’unité nationale ».
  La rédaction

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff