Publié dans Politique

Célébration de l’indépendance du Sénégal - Les choix sur le Président Rajoelina justifiés

Publié le jeudi, 04 avril 2019

Invité de marque à l’investiture du Président du Sénégal, Macky Sall, à l’instar des 17 autres Chefs d’Etat, le Président Andry Rajoelina a revêtu le statut d’invité d’honneur à la célébration, hier, de la 59e année de l’indépendance du Sénégal. Accompagné de son épouse, Mialy Rajoelina, le Président de la République de Madagascar a eu tous les  honneurs incombant à ce statut. Les choix de la présidence du Sénégal de jeter son dévolu sur le Président malagasy ne sont pas fortuits mais amplement justifiés. Plusieurs raisons sont invoquées mais des sources locales relèvent quelques- unes les plus importantes.  Le fait qu’Andry Rajoelina est le benjamin des Présidents de la République du continent africain constitue une des raisons. L’accession d’un quadragénaire à la magistrature suprême a reçu un écho favorable auprès de la classe politique africaine et à certains peuples africains qui en aspirent.

D’autant plus que cette accession fait suite à une élection démocratique et acceptée par tous, notamment ses principaux adversaires politiques et la Communauté internationale. Ces images positives du Président Andry Rajoelina ont influencé son homologue du Sénégal quant à son choix de lui revêtir le  statut d’invité d’honneur à  cette 59e fête nationale. L’homme fort du pays de Léopold Sedar Senghor n’a pas caché également son admiration sur le plus jeune Président de l’Afrique qui a la volonté et la vision pour développer  Madagascar. Et hier durant la célébration de cette indépendance sénégalaise, le Président de la République de Madagascar et son épouse ont ravi la vedette sur la  « place de la Nation » où s’est déroulée la cérémonie. Le couple présidentiel malagasy est le dernier invité à accéder sur le lieu, suivi deux minutes après par le Président Macky Sall. Un timing ou ordre protocolaire qui en dit long… Assis juste à côté du couple présidentiel sénégalais, le Président malagasy et son épouse ont assisté au défilé militaire de deux tours et demi d’horloge, placé sous le thème de « les forces de défense et de sécurité, un exemple dans l’éducation à la citoyenneté et à l’unité nationale ».
  La rédaction

Fil infos

  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • Liaisons dangereuses !
    Sans vouloir aller trop loin pour décrypter l’œuvre épistolaire écrite par le français Pierre Choderlos de Laclos intitulée « Liaisons dangereuses » et publiée le 23 mars 1782 (Wikipédia), nous nous intéressons tout de même à certain parallélisme des faits. Dans la vie d’un ménage au sein de la petite famille, les tentations aux aventures ou à des liaisons extra-conjugales menacent à tout moment la solidité de la vie d’un couple et la cohésion familiale. Elles mettront toujours en danger l’avenir immédiat et à long terme de tous les membres de la famille (parents et enfants). Evitant de mettre les pieds dans la plate-bande des autres ou s’immiscer dans les affaires des directeurs des âmes ou des juges, nous nous limitons à dire que les liaisons dangereuses nuisent à la sérénité et à l’unité de la famille.Le parallélisme des faits entre la vie d’un couple au sein d’une famille avec…

A bout portant

AutoDiff