Publié dans Politique

Mise en œuvre de l’éducation physique de qualité - L’Afrique honore le Président Rajoelina

Publié le vendredi, 13 septembre 2019

Le Président Andry Rajoelina a été nommé par 37 pays africains, champion de la mise en œuvre de l’éducation physique de qualité et de la mise en œuvre en Afrique du Plan d’action de Kazan, confirmant ainsi la confiance de la communauté internationale au leadership malagasy. Ce titre lui a été décerné à l’issue de la première Conférence régionale des ministres africains sur la mise en œuvre en Afrique du Plan d’Action de Kazan, ce 13 septembre au CCI Ivato. Le Plan d’action de Kazan (PAK) est une initiative de l’UNESCO pour faire de l’éducation physique et sportive un vecteur de la consolidation de la paix et du développement durable. Cette initiative rejoint les efforts des Etats membres de l’Union africaine dans le but de promouvoir et de développer le sport sur le continent. En effet, l’Union africaine, dont Madagascar est un membre actif, prône la promotion du sport en tant que droit humain fondamental, la défense du développement du sport, la promotion du financement pour le développement du sport et la garantie de l’élaboration par les pays de politiques, programmes, systèmes et structures dans le domaine du sport.

En ce sens, Madagascar a été l’hôte de la conférence régionale des ministres africains sur la mise en œuvre en Afrique du Plan d’action de Kazan, lors de laquelle, une centaine d’experts et ministres en charge du sport et de l’éducation physique ont participé.  La mise en œuvre du PAK à Madagascar participera non seulement à la concrétisation du « velirano » du Président Andry Rajoelina, celui de faire du sport le porte-flambeau de la fierté nationale ; mais participera également à faire de Madagascar la vitrine de l’Océan Indien en matière de réveil de conscience, d’unité des peuples et de développement. Le Président de la République a réitéré le soutien actif de l’Etat à la promotion et la professionnalisation du sport Malagasy. Ceci, à travers la construction de gymnase et aires de sports aux normes internationales à travers tout Madagascar, la réhabilitation et l’extension du stade Mahamasina qui débutera cette année mais encore la mise en place de l’Académie nationale de sport de haut niveau qui contribuera à la professionnalisation de la filière sport-étude à Madagascar. « Nous allons faire de l’Afrique le champion de l’émergence africaine
et de l’émergence sportive.  Transformons notre essai  et marquons l’histoire de l’Afrique », a conclu le Président de la République.
Recueillis par la Rédaction

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff