Publié dans Politique

Communales 2019 à Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fait le plein de soutiens

Publié le mardi, 05 novembre 2019

Lancement en grande pompe ! Le petit Palais des sports et de la culture de Mahamasina a accueilli hier la cérémonie de lancement officiel de la campagne pour les élections communales pour Naina Andriantsitohaina. Une occasion pour ce candidat de l’« Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina » (IRD) dans la ville d’Antananarivo d’exposer sa vision et les activités à entreprendre dans les 4 années à venir. Il n’a pas manqué de faire un appel au soutien des citadins pour y arriver. D’ailleurs, ce candidat n°4 fait le plein de soutiens depuis l’annonce de sa candidature jusqu’à maintenant. Comme le cas lors du culte œcuménique au jardin d’Andohalo, dans l’après-midi de dimanche dernier, des ténors politiques et économiques, des députés ainsi que d’autres hautes personnalités et proches du candidat lui ont fait honneur lors du lancement de la campagne électorale.

Les fervents partisans n’étaient pas en reste, convaincus que leur candidat peut apporter un changement et assurer le redressement de la Ville des Mille, dont l’image a été ternie par la mauvaise gouvernance ces dernières années. Par ailleurs, la sécurité urbaine fait partie des engagements de Naina Andriantsitohaina pour Antananarivo. Outre la brigade mixte des Forces de l’ordre, la mise en place de postes avancés ou encore l’installation de cameras de surveillance dans les zones rouges figurent parmi ses priorités. A cela s’ajoute l’opérationnalisation d’un numéro vert pour la lutte contre l’insécurité. « Nous allons voter pour le candidat n°4, qui privilégie la sécurité. Nous allons surement rentrer chez nous et dormir paisiblement si toutes les promesses du candidat seront tenues », se réjouit Verohanta R., habitant à Antohomadinika. Comme cette mère de famille, les Tananariviens attendent beaucoup de ce candidat…
P.R.

Fil infos

  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies
  • Acte de banditisme à Tsiazotafo - La propriétaire d’un magasin délestée d’1 million Ar
  • Assemblée générale des Nations unies - Le President Rajoelina rencontre le SG Antònio Guterres
  • Midongy- Atsimo - Quarante-cinq morts dans un affrontement
  • Assemblée générale des Nations Unies - Une première pour le Président élu Andry Rajoelina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Projets délirants ?
    Fous ! Chimériques ! Utopiques ! Tels sont les termes signifiant comment les sceptiques voient les projets présidentiels. Des projets pharaoniques, impossibles disent les uns. Fruits de la rêverie d’un jeune visionnaire ironisent les autres. En effet, étant vu les capacités matérielles limitées de la Grande île, compte tenu des ravages de la pandémie et considérant les besoins nécessaires pour la relance économique, les concrétisations de grands projets dans un contexte pareil relèvent de la délire, un pari inaccessible ! Contre toute appréhension et en dépit des doutes, lesdits projets prennent forme l’un après l’autre. Du moins en phase d’être pour certains cas.Projet « Tanamasoandro » à Antananarivo et environs. Quand le roi Andrianjaka (1610-1630) investit la colline d’Analamanga en 1610 et fonda la « Cité des Mille » (guerriers) en chassant les Vazimba, la plaine d’en-bas (Plaine d’Antananarivo) n’était qu’un espace désert. Il a fallu le transformer en zone…

A bout portant

AutoDiff