Publié dans Politique

Journée des officiers 2020 - Pour la cohésion et la fraternité au sein de l’Armée

Publié le dimanche, 12 janvier 2020

La solidarité et la fraternité au sein de l’Armée. C’est le résumé du message lancé par le Président de la République Andry Rajoelina  à l’endroit des  officiers. C’était hier lors de la célébration du 12 janvier, journée des officiers, durant laquelle le chef suprême des armées a émis ses recommandations. Présidant la cérémonie qui s’est déroulée à Iavoloha, Andry Rajoelina a insisté, en outre la cohésion et la fraternité au sein de l’Armée,  sur l’exemplarité des officiers vis-à-vis du peuple et leurs rôles envers la patrie. Dans son discours, le Président de la République n’a pas omis de rappeler aux officiers qui lors de cette journée ont été, comme il est de tradition, sous le commandement de leur benjamin, les efforts fournis par le régime actuel à redorer le blason de l’Armée malagasy. « Offrir des matériels à l’Armée était le dernier soucis des dirigeants. Si je ne vais citer le cas de l’Armée de l’air dépourvue d’aéronefs et ne pouvait même plus faire de l’exercice de parachutage sans l’aide des pays étrangers. Ce n’est plus le cas maintenant avec l’acquisition de la CASA qui désormais portera la couleur nationale. Vous n’êtes pas sans savoir qu’avec l’obtention des hélicoptères, l’Armée malagasy qui va célébrer ses 60 ans retrouve petit à petit son lustre d’antan », tient à rappeler le Président de la République. Celui-ci  a ensuite participé au traditionnel cross de cohésion avec les officiers à travers la forêt de sapin du Palais d’Iavoloha en compagnie du ministre de la Défense, le Général de corps d’armée Rakotonirina Léon. La célébration de la journée des officiers a débuté par  la levée du drapeau suivie de l’hymne national et celui de l’académie militaire.

La journée des officiers  malagasy a été célébrée dans tous les camps militaires de Madagascar. Selon l’histoire, le choix du 12 janvier pour célébrer cette journée, c’est qu’elle marque la signature du contrat décennal de la toute première promotion de l’académie  militaire en 1966.
La rédaction



Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff