Publié dans Société

Tentative d'assaut à Ambatoroka - Un présumé assaillant éliminé par la Police

Publié le lundi, 30 mars 2020

La nuit du dimanche dernier, un gang armé a envisagé de prendre d'assaut une villa sise à Ambatoroka. Mais avant que ces bandits fussent arrivés sur place, ils ont été confrontés à l'Unité spéciale d'intervention (UIR) de la Police. Et afin de se protéger, les malfaiteurs ont fait usage de leurs armes en ouvrant le feu sur les Forces de l'ordre. Il s'en était alors suivi un bref échange de tirs au cours duquel un assaillant fut mis définitivement hors d'état de nuire. Sur la victime, la Police a trouvé une arme de fabrication locale ainsi que des munitions. Ses acolytes, eux, ont réussi à prendre la poudre d'escampette.  

 

D'après l'enquête policière, le bandit tué au cours de cet accrochage n'est autre que celui qui s'était déjà opposé contre les Forces de l'ordre le 20 mars dernier à Antsahabe, là où un chef de famille a été mortellement touché par une balle des assaillants. Et voilà donc que le même malfrat en cause a réédité son sale coup, une bévue qui l'a fait de nouveau jeter pleinement dans la gueule des policiers, et lui a donc finalement coûté la vie.

L'élimination du concerné a été basée sur un renseignement à propos de la présence de deux suspects qui étaient en train de rôder dans le périmètre de la villa Berlin sise à Ambatoroka. Il était 21h le 29 mars dernier lorsque la Police a reçu l'alerte. C'était aussi le signal de départ à l'échange de tirs après que les bandits ont tiré en premier sur les policiers. Toujours est-il que l'enquête a révélé que le bandit éliminé a pris part à l'assaut ayant visé un cash-point près de la Mausolée, une attaque qui a coûté la vie à un policier, mais aussi un autre assaut à Isoraka, des hold-up à Tsiadana, Ankatso, et enfin une attaque contre une station d'essence à Ankorondrano.

 Parallèlement à cela, la Police a également fait échouer une autre tentative des bandits pour perpétrer le même type de forfait, cette fois à Andohatapenaka. Là, ce sont les éléments du Commissariat du 7ème arrondissement, qui étaient intervenus. Tout cela montre la ferme volonté de ce corps des Forces de l'ordre pour agir avec poigne contre les bandits, qui pensent profiter encore de ce problème grave auquel les citoyens sont actuellement confrontés. Ces derniers sont avisés que tous les services rattachés au ministère de la Sécurité publique sont opérationnels 24h/24 et 7jours/7.

Franck R.

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff