Publié dans Société

Circulation et restriction - Des accidents surviennent encore en ville

Publié le vendredi, 03 avril 2020

Aussi curieuse que cela puisse paraître, la circulation restrictive en ville pour cause de coronavirus, semble être loin d'obtenir l'effet escompté. Alors qu'on s'est attendu à ce que les automobilistes, les rares à être encore autorisés à prendre la route, soient devenus plus raisonnables,  c'est le contraire qui se produit.

 

Hier, on a enregistré au moins deux cas de sortie de route aux lourdes conséquences matérielles dans des endroits différents de la Capitale. A Antsahabe par exemple, là où un chef de famille a perdu la vie lorsqu'une balle perdue l'eut atteint lors d'un échange de tirs entre la Police et des malfaiteurs, un 4x4 pick-up a terminé sa course folle contre un poteau de la JIRAMA. Bien que l'on ne déplore aucun décès, les dégâts matériels sont très importants. Le conducteur, pour une raison qui échappe au commun des mortels, a perdu subitement le contrôle de son véhicule. Toutefois, des témoins ont affirmé que la voiture aurait subi une défaillance mécanique au moment de l'accident.

A Analakely, même scénario sur l'avenue. Une voiture particulière, au grand amusement des observateurs, a embrassé également un autre poteau. Comme dans le cas précédent, les dégâts ont été lourds. Dans l'un ou l'autre cas de figure, un dénominateur commun : les scènes ont, contrairement à la mesure de distance sanitaire d'un mètre imposée, provoqué des attroupements de curieux sans précédent. Enfin, tous ces heurts n'auraient dû pas se produire si les conducteurs ont fait preuve d'un peu plus de modération, la plupart ayant été tentés par la grande fluidité de la circulation pour se permettre d'augmenter franchement l'allure.

Franck R.

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff