Publié dans Société

Covid-19 - 38 cas positifs de plus à Toamasina

Publié le vendredi, 22 mai 2020

Durant la journée du jeudi dernier, de 8h au 18h, les laboratoires d'analyse, à savoir le Centre d'infectiologie Charles Mérieux (CICM) et l'Institut Pasteur de Madagascar (IPM) ont passé 312 tests PCR. Les résultats ont révélé 43 nouveaux cas confirmés de coronavirus.  Selon le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, 5 parmi ces nouveaux cas ont été identifiés à Antananarivo, plus particulièrement à Anjanahary où 4 porteurs du virus ont été recensés. Le cinquième a été localisé à Manjakaray. Les 38 autres personnes infectées proviennent par contre de Toamasina. 

«  Le Centre d'infectiologie Charles Mérieux a réalisé à Antananarivo125 tests PCR qui ont donné 6  cas positifs, à savoir les 5 détectés dans la Capitale et un autre cas pour Tanambao V à Toamasina. Quant à l'Institut Pasteur de Madagascar, il a effectué 147 prélèvements à Antananarivo, lesquels ayant permis de trouver 20 cas positifs, tous localisés à Toamasina. Le laboratoire mobile mis à disposition dans cette ville portuaire a également dépisté 40 personnes dont 17 cas confirmés au Covid-19. Ce qui fait un total de 37 cas actifs identifiés par l'IPM dans ces deux grandes villes », a énoncé la porte-parole du CCO - Covid-19, hier à la Télévision Malagasy. 

Toujours dans son intervention de 13h, elle a précisé que 448 cas positifs ont été comptabilisés depuis le 19 mars jusqu'à avant-hier. Parmi eux, 135 patients ont recouvré la santé dont 4  individus hospitalisés  auprès du Centre hospitalier universitaire (CHU) Joseph Raseta Befelatanana Antananarivo viennent de remplir les critères de guérison. Cependant, deux formes graves se présentent à Toamasina.

Plus de 300 patients hospitalisés

Lourd bilan. Ces derniers jours, le nombre des cas confirmés augmente considérablement. A la date d'hier, 311 patients suivent le traitement au niveau des établissements sanitaires à Madagascar.  Ils sont répartis au niveau du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Morafeno Toamasina, « International SOS Clinic » à Ambatovy Toamasina, CHU Joseph Raseta Befelatanana à Antananarivo, CHU Anosiala et Andohatapenaka, CHU mère-enfant à Ambohimiandra. Dans la Capitale, les patients sont concentrés auprès de l'hôpital de Befelatanana.  Selon un médecin, une cinquantaine de cas positifs s'y trouvent actuellement. Quant à la Région d'Atsinanana, le CHU de Morafeno Toamasina enregistre le plus de sujets positifs au coronavirus. 

Le Centre hospitalier de référence du District (CHRD)  de Moramanga fait également partie des établissements en charge des patients du Covid-19. Mais d'après les informations qui nous ont été communiquées, toutes les personnes testées positives à Moramanga ont été transférées à Antananarivo. La plupart d'entre elles ont été accueillies par le CHU d'Andohatapenaka qui compte plus de 25 cas confirmés à l'heure où nous mettons sous presse. En parallèle, 21 patients sont surveillés de près au CHU d'Anosiala. 

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff