Publié dans Société

Incendie au Vatobe, 67ha - Les habitants victimes  du feu et de voleurs

Publié le mercredi, 24 juin 2020

Les dégâts matériels causés par l'incendie qui s'est produit avant-hier au Vatobe, 67ha sont colossaux. Outre ceux qui sont partis en fumée, beaucoup de biens ont été dérobés par des voleurs. D'après l'explication de Jean Marc, parmi les victimes des larcins, il a pu sauver quelques-uns de ses meubles comme l'armoire, le canapé, ainsi qu'un écran plat, une radio, une machine à coudre, les vaisselles. Mais dès que ces objets sont sortis de la maison, ils ont été emportés par des voleurs.

« Une fois que le feu ait été maîtrisé, le chagrin a été plus grand que l'incendie. Nous n'avons pu récupérer que le tiers des biens que nous avons pu sauver des flammes. Tous les objets de valeur ont disparu », se plaint ce père de famille. D'ailleurs, dans l'urgence, ses biens ont été laissés au bord de la rue et ont été confiés aux voisins. Le reste a été déposé chez les familles. Et malheureusement, beaucoup parmi les victimes n'ont pu emporter que les vêtements qu'ils ont portés ce jour-là. C'est le cas d'une famille composée de 5 membres. Ils n'étaient pas chez eux quand le drame a eu lieu. Le temps d'arriver à la maison, tous les objets ont été déjà envahis par les flammes. D'autant plus que leur habitation se trouve à moins d'un mètre seulement du lieu de départ de l'incendie.

Une trentaine de tentes sont installées au terrain de foot situé dans l'enceinte de l'Assurance Ny Havana, aux 67ha pour accueillir les sinistrés. Pendant une quinzaine de jours, ils sont pris en charge par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) et ses partenaires.

Durant sa rencontre avec la presse, le directeur général du BNGRC, le Général Elack Andriankaja a avancé qu'aucun décès n'a été enregistré lors de cet incendie, mais seulement quelques personnes blessées. Actuellement, une enquête est en cours afin de connaître l'origine du drame.

Fil infos

  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables
  • Covid-19 à Madagascar - 9.000 contaminés guéris en un mois
  • Site de la MBS à Anosipatrana - La CUA veut reprendre son bien
  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !
  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires

La Une

Editorial

  • FDS sur la pente raide !
    Dérapages. Débordements. Dérives. Bavures. Et puis quoi encore ! Les mots manquent pour décrire les mésaventures et souvent meurtrières des éléments de la Force de défense et de la sécurité (FDS) du pays. Des actes totalement indignes des valeurs morales et diamétralement opposés à l'éthique que l'Armée et la Police nationale entendent véhiculer.

A bout portant

AutoDiff