Publié dans Société

BEPC à Antananarivo - Hausse du taux de réussite !

Publié le jeudi, 01 octobre 2020

Une légère amélioration par rapport aux résultats de 2019. 51,74% des candidats qui se sont présentés à l’examen pour l’obtention du Brevet d’étude de premier cycle (BEPC) dans la Circonscription scolaire (CISCO) d’Antananarivo- ville viennent de décrocher leur diplôme. Ce taux de réussite a augmenté de 14,83% par rapport à celui de l’année dernière, lequel était de 36,91%. Il a tourné autour de 48% en 2017 et 2018. « Malgré les semaines de suspension des cours à cause du confinement lié à la pandémie de coronavirus, les candidats ont quand même eu le temps de réviser chez eux et de revenir en classe pendant quelques semaines, avant de passer à la session. D’un autre côté, les sujets uniques dans tout Madagascar étaient plus ou moins faciles à traiter, d’après les candidats.

Ces faits pourraient expliquer la hausse du taux de réussite pour la ville d’Antananarivo », fait part une source voulant garder son anonymat. D’ailleurs, les résultats semblent acceptables pour la plupart des CISCO qui les ont déjà sortis, à l’exemple d’Anjozorobe qui affiche un taux de réussite de 60,72%.

Consultations des résultats

Publication des résultats depuis tôt ce matin. Les candidats et leurs parents se sont rués vers les centres d’examen où s’affiche la liste des admis à l’examen du BEPC. Pourtant, bon nombre d’entre eux ont déjà consulté en ligne ou par SMS les résultats de ce 2è examen officiel. Effectivement, il suffit d’entrer le matricule ou le nom du candidat dans le site web www.education.gov.mg du ministère de l’Education nationale pour connaître son admission. Jusqu’à hier soir, les résultats pour 51 CISCO sont disponibles et consultables dans ledit site web. D’un autre côté, les parents peuvent également envoyer le numéro d’inscription des candidats par SMS au 601 pour afin d’avoir les résultats, selon leur disponibilité. Rappelons qu’après la correction achevée samedi dernier pour la CISCO de Tanà -ville, la transcription des notes par ordinateur s’est faite pendant 4 jours, y compris la détection des anomalies et les contre-vérifications. Une délibération s’est ensuite tenue hier en fin d’après-midi, avant la validation et la publication des résultats.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff