Publié dans Société

Prévention des violences en milieu scolaire - Des élèves encouragés à devenir des ambassadeurs

Publié le lundi, 01 mars 2021

Pour la promotion des droits de l’enfant et la lutte contre toutes formes de violence ou d’exploitation sexuelle des enfants et des jeunes en milieu scolaire. Telle est la finalité du protocole d’accord entre le ministère de l’Education nationale et l’ONG ECPAT France. Pour ce faire, les deux parties envisagent de mettre en œuvre un programme de santé sexuelle et affective, de lutte contre les violences basées sur le genre et de promotion des relations égalitaires non violentes adressées aux jeunes, en milieu scolaire.
Concrètement, ladite ONG met en œuvre divers projets, dont le programme « MIRALENTA » ou Mobiliser, Impliquer, Renforcer les Acteurs Locaux dont les Enfants à devenir des militants et des Ambassadeurs au niveau des 8 villes de Madagascar, à savoir Antananarivo, Antsirabe, Morondava, Tuléar, Fort-Dauphin, Mahajanga, Toamasina et Nosy Be. Co-financé par la délégation de l’Union européenne et l’Agence française de développement (AFD), ce projet a pour but de lutter contre les violences basées sur le genre (VBG) et de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes à travers l’« empowerment » de club d’enfants et de jeunes, en particulier en milieu scolaire et dans la participation de ces jeunes aux décisions politiques. ECPAT France développe également le projet « PAESEL » ou Prévenir l’Abus et l’Exploitation Sexuel des enfants en ligne, financé par l’UNICEF. Ce projet vise à sensibiliser les enfants des écoles et leurs parents sur les risques d’exploitation sexuelle en ligne et la manière de se protéger, notamment dans 6 localités à savoir Antananarivo, Toliara, Fort-Dauphin, Mahajanga, Toamasina et Nosy Be.
A travers cette convention, le MEN s’engage à accompagner et faciliter le travail d’ECPAT France dans les écoles et en particulier l’animation des séances de sensibilisation sur la santé sexuelle et affective, l’équité de genre, la lutte contre l’exploitation sexuelle en ligne et la diffusion d’outils. L’ONG souhaite aussi accompagner les jeunes des clubs à créer des évènements et mener des actions pour sensibiliser leurs pairs, leurs communautés ou les autorités locales. Aussi, elle délivrera auprès des jeunes des clubs une collection de contes sur la thématique de l’égalité entre les filles et les garçons visant à lutter contre les violences basées sur le genre. Son équipe s’assurera des renforcements des intervenants au niveau des écoles, notamment les partenaires et les enseignants sur la santé sexuelle affective et l’équité de genre.
A l’issue de ces séances auprès des clubs, les enfants et les jeunes regroupés en clubs au niveau des écoles cibles sauront prévenir et se protéger contre les VBG. Ils seront capables de sensibiliser leurs pairs et deviendront des ambassadeurs.
Recueillis par Patricia R.

Fil infos

  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
  • Gifi Madagascar - Grande affluence des clients dès l’ouverture
  • Président Andry Rajoelina à Ivato - « Passons outre les divergences politiques pour arriver au développement »
  • Vatovavy et Fitovinany - La 23è Région prend forme
  • Prix des PPN - Festival de surenchères dans les marchés
  • Transport aérien - ADEMA reprend du poil de la bête
  • Covid-19 - Ruée vers le vaccin

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un signal fort !
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a rendu visite la Commune rurale d’Ivato ce jeudi 10 juin. Un passage éclair mais très lourd en symbole ! C’est la première fois dans les annales de la République qu’un Président a bien voulu courber l’échine et descendre pour rendre visite une Commune rurale fief de l’opposition. Le premier magistrat de ladite Commune appartient au parti très engagé au camp d’en face.

A bout portant

AutoDiff