Publié dans Société

Journée de la femme - Une semaine marathon pour la Première dame

Publié le mardi, 02 mars 2021


« Femme autonome et résiliente dans un environnement sain, pour un développement durable ». La célébration de la Journée internationale de la femme (JIF) de cette année 2021 se fera sous ce thème. Toutefois, les festivités de cette année se démarquent des autres du fait qu’elles se feront par Région, à cause de l’application des mesures sanitaires liées à la Covid-19. Pour sa part, la Première dame Mialy Rajoelina effectue une tournée nationale, à travers une descente dans les Chefs-lieux de province, depuis lundi dernier jusqu’au jour du 8 mars. Une semaine marathon pour confirmer son soutien aux femmes et leurs associations ou coopératives. « La célébration de la Journée de la femme n’est pas comme les autres pour cette année. C’est moi qui viens vers vous. Je suis et je reste disponible pour la cause des femmes », souligne-t-elle. Pour la descente dans chaque Chef-lieu de province, la Première dame s’accompagne de l’épouse du gouverneur, des femmes députées, ministres et membres des autorités locales, sans oublier les membres des coopératives effectuant des activités génératrices de revenus.
« Une femme, une histoire…»
Le début de la tournée nationale de la Première dame dans le cadre de la célébration de la JIF s’est tenue lundi dernier à Antananarivo et Toamasina. « Une femme, une histoire », l’atelier « Made for a woman » qui s’est tenu dans la Capitale a accueilli la visite de la délégation durant la matinée. « Les femmes qui y travaillent sont en majeure partie victimes de violences. Chaque produit porte leur nom et leur histoire. Nous collaborons ensemble pour apporter une formation ainsi qu’un soutien psychologique. Je suis vraiment admirative de leurs talents », s’exprime Mialy Rajoelina et non moins présidente fondatrice de l’association Fitia. A Toamasina, la coopérative « Viavy Miketrika » exercant dans l’agroalimentaire, était à l’honneur. Cette coopérative regroupe 200 femmes issues de 10 associations. Pour contribuer au renforcement de leur autonomisation, la Première dame a fait une donation d’unité de transformation de fruits mutualisée. Une plantation d’arbres fruitiers, dont des papayers, grenadiers, corossoliers, etc., a également été au rendez-vous.

Reboisement et donations

Après Antananarivo et Toamasina, la délégation conduite par la Première dame s’est rendue hier à Toliara dans la matinée et à Fianarantsoa dans l’après-midi. Au programme de cette descente figure un reboisement de 3 000 jeunes plants de Moringa, connu sous l’appellation d’« Ananambo » sur une surface de 5 hectares dans la Commune de Belalanda, District de Toliara II. Le Moringa est une plante riche en vitamines, indispensable dans la lutte contre la malnutrition, notamment dans le Sud. Ses feuilles peuvent servir de met tandis que ses graines peuvent être transformées en poudre, servant de compléments alimentaires. Les femmes de la coopérative « Magnavotse » ont été dotées de matériels de transformation de Moringa en poudre mutualisée. « Ces dotations vont beaucoup nous servir à mieux exploiter le Moringa », se réjouit Avenir, une femme issue de ladite coopérative.

A Fianarantsoa, un reboisement de l’arbre à thé « Sahambavy » a précédé la dotation de ruches pour la coopérative des femmes se spécialisant dans l’apiculture. D’ailleurs, l’association Fitia va dispenser une formation pour les futures apicultrices. « La Région de Haute-Matsiatra dispose de ressources inestimables, y compris des femmes… L’on peut faire le lien entre le sol fertile et les femmes motivées comme vous. La preuve, les coopératives de Fianarantsoa produisent du miel de meilleure qualité, à la fois source de douceur et de vie », affirme la Première dame à l’occasion. Notons que la délégation a pris la ligne FCE depuis Fianarantsoa pour rejoindre la Commune de Sahambavy où s’est tenue la célébration.

Recueillis par Patricia Ramavonirina




Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff