Publié dans Société

8 mars 2021 - Des femmes militantes en faveur de l'environnement

Publié le dimanche, 07 mars 2021

Femmes autonomes et résilientes dans un environnement sain pour le développement durable. Suivant cette thématique de la Journée de la femme 2021 à Madagascar, trois jours de séances axées au changement climatique ont été organisés dans la ville d'Antsiranana, la semaine dernière. Initiées par les Nations unies, avec la contribution du ministère de l'Environnement et du Développement durable et celui de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la femme, des actions de sensibilisation autour des mesures quotidiennes a_ prendre face au changement climatique et la violence basée sur le genre (VBG) ont été programmées à cette occasion.

 

Présente à la cérémonie de clôture de cet évènement, Michelle Bavy Angelica, numéro un ministère de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la femme, a lancé que les femmes participent malheureusement à la détérioration de l'environnement. Une importante responsabilité leur revient ainsi afin de contribuer à la préservation de la nature. « Le reboisement ou encore la bonne gestion de l'eau, sans oublier bien sûr l'utilisation des énergies renouvelables, constituent les bons comportements que les femmes doivent adopter », n'a-t-elle pas manqué de préciser. Elle a également profité de son passage pour distribuer des foyers améliorés. A cela s'ajoutent des kits de dignité.

Précisons que les jeunes d'Antsiranana sont venus nombreux. Ils ont ainsi montré à cette occasion leur engagement dans la lutte contre la VBG et pour mener la campagne « Act now ». « Cette organisation les amène à agir contre le changement climatique. Un réseau de jeunes engagés aux Objectifs de développement durable sera également mis en place a_ Antsiranana. Il s'agit d'une collaboration des Nations unies avec le ministère de la Population et celui de la Jeunesse et des Sports », a expliqué un responsable au sein de l'une des parties prenantes lors de la séance.  

Notons que les Nations unies définissent chaque année une thématique différente. Pour cette année, le thème est axé sur le « Leadership féminin pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff