Publié dans Société

Propagation du coronavirus - Les marchés hebdomadaires de nouveau suspendus

Publié le jeudi, 15 avril 2021


Limiter au maximum la circulation des gens dans les endroits publics. Après la fermeture de plusieurs Régions, le Conseil des ministres qui s’est tenu mercredi dernier a avancé la suspension des marchés hebdomadaires. Pour la ville d’Antananarivo, il s’agit entre autres du marché de Mahamasina à chaque jeudi, celui d’Andravoahangy ayant lieu tous les mercredis ainsi que le marché d’Isotry et celui d’Ambodin’Isotry tous les samedis. Concernant ces marchés publics, il s’avère que leur cas est délicat dans la mesure où les barrières sanitaires ne sont pas vraiment respectées dans ces lieux où habituellement, beaucoup de gens circulent.
En effet, malgré la sensibilisation maintes fois réalisée et la mise en place des dispositifs de lavage des mains dans ces endroits, aucune évolution n’a été constatée. Il y a toujours ceux qui enfreignent les règles. Nombreux commerçants et clients ne portent pas de masque et n’utilisent pas non plus du gel hydroalcoolique. Un grand rassemblement est toujours observé au sein de ces marchés malgré la fermeture de la Région d’Analamanga et la crise financière à laquelle les ménages font face actuellement. En conséquence, il est impossible d’y faire respecter les barrières sanitaires, surtout la distanciation physique d’un mètre. Or, le regroupement de plus de 100 personnes reste encore interdit dans la Capitale, soutient un responsable au sein de la CUA, Rija Randrianarisoa.
Par ailleurs, les marchés communaux ou ceux au niveau des Fokontany sont encore ouverts. Néanmoins, le nombre de personnes circulant dans ces lieux devrait être limité autant que possible. Après le confinement règlementé, les commerçants ont commencé à reprendre peu à peu leurs activités, mais la négligence de certains d’entre eux a failli mettre en danger des millions de citoyens. A part un grand nettoyage effectué régulièrement au niveau des différents marchés, une désinfection y est également réalisée à compter d’hier. Les marchés de Somanatombo, d’Anosy et de Besarety sont également concernés par ces opérations.
Anatra R.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff