Publié dans Société

Traitement du coronavirus - Uniformisation effective du prix des médicaments

Publié le jeudi, 22 avril 2021

Mêmes prix exigés. Les médicaments prescrits dans le protocole de traitement de la Covid 19, entre autres le Lovenox, l'Azithromycine, l'Uvimag, le Magné B6 ou encore la Vitamine C seront désormais vendus à des prix identiques dans les pharmacies et dépôts de médicaments à Madagascar. Depuis toujours, le prix de chacun de ces médicaments diffère selon la pharmacie qui le propose.

De plus, les clients se sont souvent plaints de la hausse vertigineuse de leurs prix, notamment depuis le mois de mars dernier durant lequel la pandémie a évolué à une vitesse grand V. « Suite aux consignes du Président de la République lors de sa dernière déclaration, l'uniformisation du prix de ces médicaments sera effective à partir de demain », a souligné hier Lantosoa Rakotomalala, ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat (MICA). L'Ordre national des pharmaciens (ONP) diffusera une note circulaire à l'attention de tous ses membres concernant les dispositions à appliquer, selon le communiqué dudit ministère. D'ailleurs, une série de réunions avec les acteurs du secteur pharmaceutique malagasy, entre autres l'ONP, l'association et le syndicat des pharmaciens, l'association des grossistes et les importateurs de médicaments, a été menée depuis le début de cette semaine pour ce faire.

Affichage unique

Outre l'uniformisation effective des prix, toutes les pharmacies et grossistes devront, à partir de ce 23 avril 2021, afficher une liste des médicaments contre la Covid-19 qui sont disponibles, avec leurs prix respectifs, marques et fabricants. Cet affichage unique devra être visible par les clients, selon les informations recueillies. Aussi, sa mise à jour se fera chaque semaine selon les prix convenus avec les acteurs. Au niveau des grossistes, la liste des arrivages sera désormais accessible. Si l'ONP assure la mise à jour hebdomadaire, le MICA et le ministère de la Santé publique se chargent du suivi. « Ces nouvelles dispositions obéissent aux impératifs de transparence au bénéfice de la population, ainsi qu'en termes de facilité d'accès aux médicaments, notamment au niveau de prix », souligne le MICA à travers son communiqué.

Faut-il rappeler que les plaintes venant de toutes parts n'ont cessé de se multiplier ces derniers jours, entre autres à propos du prix exorbitant des médicaments. L'ONP s'est justifié sur l'importation par avion des commandes effectuées par certains grossistes afin de limiter le temps de rupture de stock. D'un autre côté, le commerce illicite des médicaments dans les rues et sur les réseaux sociaux gagne de l'ampleur. Des mesures ont été prises pour y remédier, dont une plainte déposée auprès du service de cybercriminalité et de la Police économique contre les trafiquants. Affaire à suivre !

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
  • Gifi Madagascar - Grande affluence des clients dès l’ouverture
  • Président Andry Rajoelina à Ivato - « Passons outre les divergences politiques pour arriver au développement »
  • Vatovavy et Fitovinany - La 23è Région prend forme
  • Prix des PPN - Festival de surenchères dans les marchés
  • Transport aérien - ADEMA reprend du poil de la bête
  • Covid-19 - Ruée vers le vaccin

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un signal fort !
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a rendu visite la Commune rurale d’Ivato ce jeudi 10 juin. Un passage éclair mais très lourd en symbole ! C’est la première fois dans les annales de la République qu’un Président a bien voulu courber l’échine et descendre pour rendre visite une Commune rurale fief de l’opposition. Le premier magistrat de ladite Commune appartient au parti très engagé au camp d’en face.

A bout portant

AutoDiff