Publié dans Société

Journée de mobilisation citoyenne - « Tagnamaro » revient en force !

Publié le dimanche, 18 juillet 2021

Suspendue depuis quelques mois à cause de l’état d’urgence sanitaire. La journée de mobilisation citoyenne baptisée « Tagnamaro », initiée par le ministère de la Communication et de la Culture (MCC), a repris samedi dernier et ce au niveau national. Pour Antananarivo, la délégation conduite par la ministre de tutelle, Lalatiana Andriatongarivo, a choisi le centre hospitalier de Soavinandriana (CENHOSOA) pour mener les travaux y afférents. Outre le grand assainissement, y compris le débroussaillage, les travaux se sont focalisés sur la peinture et la réhabilitation des infrastructures auprès du service psychiatrique dudit établissement hospitalier. Les derniers travaux de ce genre entrepris auprès de celui-ci remontent en 2003, selon les informations recueillies. Le service accueille habituellement 6 à 10 patients.
La ministre de tutelle a déclaré, lors de cette mobilisation citoyenne au CENHOSOA, que le « Tagnamaro » va reprendre, sauf changement, chaque 3è samedi du mois. Aussi, le Parlement vient de valider l’intégration de cette journée dans la politique nationale de la culture. Il ne reste que l’aval de la Haute Cour constitutionnelle pour officialiser cette décision.
Dans le respect des mesures sanitaires
Avec la pandémie de Covid- 19 qui reste présente à Madagascar, le « Tagnamaro » du mois de juillet s’est tenu dans le respect strict des mesures sanitaires. Outre le port obligatoire de masque et le lavage des mains avec du savon, la distanciation sociale a été exigée samedi dernier. Le nombre de participants a été limité à 400 personnes pour les travaux au CENHOSOA.  Ces mesures ont également été prises dans toutes les localités accueillant l’évènement.
En parallèle à la relance du « Tagnamaro » à Antananarivo, les équipes du MCC réparties dans toute l’île, en collaboration avec les partenaires et citoyens, se sont mobilisées en masse. Assainissement, reboisement, entretien des infrastructures publiques, curage des canaux, etc., ont été au programme durant la journée de samedi dernier.
Recueillis par Patricia R.



Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff