Publié dans Société

Meurtre conjugal à Antsirabe - Le mari placé sous MD

Publié le mardi, 05 octobre 2021

Une dispute conjugale a viré au meurtre le 22 août dernier dans le Fokontany de Miandrisoa/Tsarahonenana, Commune Rurale Ambohidranandriana, District d’Antsirabe II. Suite à une altercation, à l’aide d’un tabouret, l’époux a roué de coups son épouse sur la partie crânienne. Malheureusement, deux jours après, la femme âgée de 42 ans et mère de 8 enfants a succombé à ses blessures.

Le meurtrier a pris la fuite après l'acte mais a été retrouvé et capturé lundi dernier à Antsirabe. Lors des enquêtes menées par les éléments de la Gendarmerie de Vakinankaratra, il a totalement reconnu les faits qui lui ont été reprochés. En raison des coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort, cette personne mise en cause a été présentée hier devant le Parquet du Tribunal de première instance d’Antsirabe. A l’issue du déferrement et après l'instruction du juge, il a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale de cette localité.

Au cours de ces deux derniers mois, les disputes conjugales ayant entraîné d’importants dégâts ont été beaucoup plus fréquentes. Au mois de septembre dernier par exemple, le quartier d’Ankofafa, dans la Commune urbaine de Fianarantsoa, a été le théâtre d’une explosion spectaculaire. Sous l'effet de l'alcool et après une série de querelles avec sa conjointe, le mari a fait sauter sa maison avec de la dynamite. Non seulement, l'explosion a provoqué un violent incendie mais l'alimentation en eau dudit quartier a été également perturbée.  Et rappelons-nous que samedi dernier également, un couple s’est disputé et le mari a fini par incinérer la maison appartenant à ses beaux-parents et où il loge avec sa femme. Selon les gens à l’affût de l’actualité, même si les disputes sont inévitables au sein d’un couple, tous ces drames auraient quand même pu être évités.

Recueillis par K.R. 

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff