Publié dans Société

Violences sexuelles - Au moins trois mineurs victimes chaque semaine

Publié le mercredi, 24 novembre 2021

Agés entre 5 et 18 ans. La Police des mœurs et de la protection des mineurs (PMPM) enregistre 136 cas de violences sexuelles sur mineurs depuis le début de cette année. Ces cas représentent 27% des 528 plaintes reçues par ce service de la Police nationale, à en croire le commissaire Mandimbin’ny Aina Randriambelo, directeur de cabinet du ministère de la Sécurité publique et non moins Point focal « Genre et violences basées sur le genre (VBG) » auprès dudit département.

Autrement dit, la Police note chaque semaine plus de trois mineurs victimes de violences sexuelles. Celles-ci se manifestent par des actes à caractère incestueux, d’harcèlement sexuels ou encore des agressions suivies de viols. Parmi les cas récents figure celui de la fillette âgée de 9 ans abusée sexuellement et à plusieurs reprises par un tireur de pousse-pousse à Toamasina. La victime est tombée enceinte à son plus jeune âge. 

« Derrière un cas de viol se cache plusieurs problèmes sociaux persistants dont la grossesse pouvant entraîner soit le mariage forcé soit l’avortement. L’abandon d’enfant, l’adoption ou encore les pratiques culturelles néfastes en font aussi partie », constate notre source. A cela s’ajoutent les effets psychologiques des violences sexuelles ainsi que les arrangements exigés par certains parents. « Une adolescente de 16 ans était enceinte suite à un viol. Ses parents l’ont forcé à se marier avec l’auteur alors que ce dernier est déjà en concubinage, avec 3 enfants à la charge. Maintenant elle fait l’objet de maltraitance. Elle s’occupe à la fois de son enfant âgé de 18 mois mais aussi des 3 autres enfants âgés de 4 ans à 16 ans », illustre le Point focal Genre et VBG au sein de la Police. Dans la plupart des cas, les parents des mineurs abusés sexuellement ne consultent pas les Forces de l’ordre qu’en cas de complications. Les blessures graves des victimes en font partie, ou encore le fait que les auteurs n’ont pas honoré leur engagement. De plus, l’impunité persiste. « Les lois en vigueur à Madagascar ainsi que les traités internationaux peuvent-ils vraiment assurer la protection des enfants? ».  Telle est la question qui se pose.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff