Publié dans Société

Police municipale - 22 ans au service de la population tananarivienne

Publié le mercredi, 28 septembre 2022

Assurer la sécurité de la population et l'assainissement de la ville. Telles sont en général les missions de la Police municipale. Depuis qu’il a été élu premier magistrat de la Capitale, le maire Naina Andriantsitohaina a consacré une place importante pour le corps de la Police municipale, à travers la collaboration avec la Police nationale et divers départements, pour renforcer sa compétence. D'ailleurs, ce dernier est un pilier important dans la réalisation de son " veliranon' Iarivo", qui est le respect de l’image de la ville, la décongestion de la circulation ou encore la formalisation des marchés. La Police municipale a fêté mardi dernier ses 22 ans d'existence. 

Cette célébration s'est tenue à Anosipatrana et ce, à travers diverses compétitions ainsi que le partage du gâteau d'anniversaire. "Des événements sportifs ont été choisis pour marquer cet anniversaire car le sport fait partie de son quotidien. Même si l’agent de Police municipale travaille, il devrait prendre soin de lui", soutient le responsable. Selon le chef du Corps de la Police municipale, Ostrom Whens, la plus importante et ayant marqué l'année écoulée est que le nombre des agents a augmenté autant que leur niveau. Une charte a été publiée leur permettant de mener à bien leur travail. La première promotion composée de 100 hauts gradés de la Police municipale vont bientôt finir leur formation et prêter serment. Ils seront nommés « Encadreur de la Police municipale ».

A noter que le Corps de la Police municipale compte actuellement 350 agents. Et la Commune urbaine d’Antananarivo a déjà organisé le recrutement de 200 agents de Police municipale pour le compte de cette année. L'un des slogans du groupe est "Volonté, Paix, Progrès".

Anatra R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff