Publié dans Société

Proxénétisme et sexe en ligne - Trois femmes jetées en prison 

Publié le mercredi, 23 novembre 2022

Après l'arrestation par la Gendarmerie, le 18 novembre dernier à Ambohidrapeto Itaosy, de six femmes entraînées dans une affaire de proxénétisme se traduisant surtout par l'emploi de jeunes femmes malagasy, pour le besoin d'une pornographie sur le net, donc prévue à une clientèle masculine à l'étranger, trois d'entre elles ont été finalement placées sous mandat de dépôt à Antanimora, hier. L'une serait la responsable de l'établissement privé où le tournage de ces vidéos pornographiques virtuelles s'était déroulé.

A part la mise en détention provisoire de ces dames, il y eut aussi la confiscation de divers matériels informatiques nécessaires au tournage de ces vidéos dont sept ordinateurs, une caméra, de sex toys de différentes tailles, enfin un passeport. Tout a démarré par un renseignement ayant parvenu jusqu'à la Section de recherches criminelles ou SRC de la Gendarmerie à Fiadanana parlant des activités illégales et de nature sexuelle dont on incrimine une habitante d'Ambohidrapeto Itaosy. Effectivement, elle emploie quelques jeunes femmes pour tourner des films pornographiques virtuelles, sinon faire une prostitution sur le web. D'après une enquête, il s'agit d'une affaire de gros sous au profit de la propriétaire. Chaque séquence porno, durant laquelle l'actrice joue son set en solo, est tarifée par point. La patronne percevrait 50 dollars, soit l'équivalent de 200 000 ariary, tous les 5000 points cumulés. Après quoi, elle allait échanger les dollars en monnaie locale, du côté d'Ambohipo, précisément chez I.C. De leur côté, les actrices sont payées à 70 000 ariary pour une production tandis que la directrice elle-même l'est à 130 000 ariary. En même temps, cette dernière héberge et nourrit ses employées, sans parler de la connexion internet que ces dernières utilisent pour le travail. Malgré l'arrestation de la principale suspecte dans l'affaire et des deux autres femmes, d'autres personnes devront encore être recherchées dans le cadre de l'enquête sur cette affaire. 

 

Franck R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff