Publié dans Société

Pollution de l’air - Les allergies respiratoires font rage

Publié le jeudi, 24 novembre 2022


Un patient sur trois se rendant au niveau des centres de santé est atteint de la rhinite allergique. Celle-ci touche les enfants, adolescents et adultes. Selon un médecin traitant au niveau d’un établissement de santé privé de la Capitale, la pluie et la chaleur sont des facteurs propices au développement de cette allergie. Et la pollution de l’air ne fait que compliquer la situation.
Les symptômes sont semblables à la forte grippe qui fait rage actuellement ainsi que la Covid-19. « Outre des difficultés respiratoires, les patients souffrent de maux de tête. D’autres symptômes apparaissent également, à savoir la toux, une température très élevée et parfois une fièvre et la fatigue. L’asthme se manifeste sous forme de crises comme une toux sèche, des difficultés à respirer et une oppression de la cage thoracique, une respiration sifflante, des expectorations de mucus, une sensation d’oppression et d’angoisse », soutient ce médecin.
Les symptômes de la rhinite allergique peuvent être saisonniers ou durer toute l'année. Et il a été prouvé que la pollution atmosphérique actuelle a une incidence notable sur l'augmentation des allergies. Cette pollution peut également aggraver les symptômes en entraînant une obstruction ou un écoulement nasal, des irritations oculaires, un larmoiement et des troubles du sommeil. Elle a des conséquences importantes sur la santé humaine. Ces derniers temps, le niveau de la pollution de l’air à Antananarivo dépasse les limites prescrites par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
Selon toujours ce médecin, il est difficile de connaître exactement les maladies puisque les symptômes sont de plus en plus identiques. Seuls les médecins puissent les différencier. Par conséquent, il est fortement conseillé de se rendre dans un cabinet médical avant d’avaler un quelconque médicament ou demander de l’aide sur les réseaux sociaux. Une pratique qui est devenue de plus en plus courante actuellement. Chaque maladie a ses propres traitements sur chaque individu. L’automédication peut ainsi aggraver le cas.
Anatra R.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff