Publié dans Société

Antilin’i Madagasikara - 130 ans dans la promotion de l’éducation

Publié le mardi, 09 juillet 2019

 En 2023, l’association scoutisme au sein de l’église catholique de Madagascar ou « Antilin’i Madagasikara » célèbrera ses 130 d’existence. Une célébration qui sera entamée cette année à travers un projet pilote concernant la promotion de l’éducation spirituelle au sein de l’association. Cette décision a été prise durant la visite du parrain de l’Association scoutisme internationale au sein de l’église catholique dans le pays. D’après le responsable au sein de l’Antilin’i Madagasikara, ce projet de témoignage a pour objectif de réunir tous les anciens membres, les leaders qui se sont succédé durant ces années ainsi que les prêtres et les religieuses qui ont déjà vécu dans cette association.

Ils seront conviés afin d’intégrer le comité d’organisation de ce jubilé. L’association Antilin’i Madagasikara est membre de l’Organisation mondiale du mouvement scout, par le biais de la fédération du scoutisme à Madagascar. Afin de contribuer au développement des jeunes, elle met en avant la pédagogie du projet, la vie en petits groupes, la progression personnelle. Créés en 1923 sous le nom de scouts de France de Madagascar, les scouts catholiques malgaches ont pris l’appellation de Antilin’i Madagasikara à l’assemblée générale de 1957. Présents dans tout Madagascar, les jeunes garçons sont répartis en 4 branches : Lovitao (louveteaux) âgés de 8 à 11 ans, Mpianjoria (scouts) âgés de 12 à 15 ans, Mpamakilay (pionniers) âgés de 15 à 17 ans et enfin les Mpiandalana (routiers) âgés de18 à 21 ans. L’association contribue à l’éducation intégrale des jeunes garçons en les aidant à développer et à exploiter pleinement leur potentiel physique, intellectuel, social, spirituel, émotionnel, pour les éduquer à former leur caractère en tant qu’individu citoyen responsable.

Les actions menées par les scouts auprès de la population sont en général des activités de développement communautaires (assainissement, réhabilitation de bâtiments, etc.) réalisées en partenariat avec les paroisses. Le District de Toamasina réalise un programme d’alphabétisation auprès de la population rurale.

Recueillis par Anatra R.

 

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff