Publié dans Société

Toamasina - Attaque sanglante chez le candidat député Tody Arnaud

Publié le jeudi, 25 juillet 2019

L’insécurité prend une proportion vraiment alarmante dans la ville de Toamasina. Vers 2h du matin hier, c’était au tour du domicile du candidat député et non moins maître Tody Arnaud d’être le théâtre d’un assaut sanglant de bandits dans la parcelle 21/11.  Au  nombre de deux, et de surcroît cagoulés, ces derniers n’ont pas hésité à faire usage de leurs armes. Résultat, une locataire, puisqu’il s’agit d’une femme, et qui n’est autre que la belle-sœur du maitre des céans, a été blessée. Le sang a giclé.

 

De sources concordantes, les assaillants se seraient frayé un passage à travers  une fenêtre de la maison pour pénétrer à l’intérieur. Ce qui a alarmé les locataires, qui auraient cherché à s’opposer par la force aux intrus. Il s’en était suivi de vifs échanges verbaux entre ces derniers et les occupants des lieux. L’escalade verbale aurait poussé les agresseurs à ouvrir le feu dont les projectiles ont atteint cette femme. Plus tard, il a fallu l’évacuer à l’hôpital. Son état serait assez critique, du moins selon les informations.

Profitant de la stupeur et de la terreur qui ont  paralysé  les locataires après ces coups de feu, les deux assaillants ont fait main basse sur une somme de 2 millions d’ariary ainsi qu’une télévision écran plat. Cependant, on ignore ce qui les a pris car ils ont finalement abandonné sur le seuil de la porte le poste  téléviseur au moment de quitter les lieux.

Ce n’était qu’une heure après les faits que la Police est intervenue sur place. Les Forces de l’ordre ont argué n’avoir reçu l’alerte que tardivement. Il est vrai que dans leur panique et l’état dans lequel les bandits les ont mis, les victimes n’ont pu réagir que longtemps après le moment de stupeur. Pour le moment encore, aucun suspect n’a été pris en dépit d’une mobilisation des Forces de sécurité pour quadriller le secteur. De plus, l’enquête venait à peine de démarrer  et que des personnes auraient été auditionnées dans le cadre de celle-ci. Dire que les habitants de la cité portuaire ont récemment été horrifiés par le braquage ayant visé des stations-services locaux le week-end dernier.

Franck Roland

Fil infos

  • JIRAMA - Les impayés des fournisseurs s’élèvent à 1 000 milliards d’ariary
  • Etat de droit - « Le système judiciaire est corrompu »
  • Affaire de Vohilava Mananjary - Les raisons du mécontentement de la population
  • Sénatoriales - Le CNOE se plie à la décision de la HCC
  • Situation sanitaire à Madagascar - L’état d’urgence levé, la prudence exigée
  • Arrêt de l’exploitation aurifère à Vohilava - La Société civile exige des sanctions contre la société fautive
  • Association AFF - Fondation - VISEO Ensemble pour un renouveau de l’éducation
  • Décret de convocation du collège électoral - La HCC déboute Rivo Rakotovao et les sénateurs
  • Marc Ravalomanana - Un indécrottable mauvais payeur
  • Vol de marchandises d'1 milliard Ar - Quand la politique entre dans le prétoire…

Editorial

  • Bataille acquise !
    Zéro décès, nombre de contaminés en traitement stationnaire. Le Président Rajoelina est en passe de gagner son pari, son combat. C’est le cas de le dire, il a pris la lutte contre la pandémie de Covid-19 pour « son » combat, défi et pari personnel. Il a de quoi à être fier ! L’Etat met fin à l’état d’urgence sanitaire. Pour un Chef d’Etat, perdre ou gagner la bataille contre la Covid-19 équivaut à perdre ou gagner son combat politique personnel. La mauvaise gestion de la réponse à la pandémie traduit un échec politique d’un dirigeant qui va perdre, de fait, la confiance de son peuple. Le cas risque de se produire quelque part en Amérique en cette veille de l’élection présidentielle du 3 novembre prochain.

A bout portant

AutoDiff