Publié dans Société

Séisme à Madagascar - Une magnitude de plus en plus forte

Publié le jeudi, 26 septembre 2019

La magnitude du séisme enregistrée par l’Institut et observatoire géophysique d’Antananarivo (IOGA) ne cesse d’évoluer durant ces 100 ans. Une secousse d’une magnitude de 5,9 sur l’échelle de Richter est la plus puissante enregistrée dans le pays, d’après Ramanantsoa Andry,  responsable du laboratoire séismologie et inflation, au sein de l’IOGA. Cependant, aucun dégât énorme n’a été enregistré jusqu’à maintenant. Face à cette situation, 28 sites sont à surveiller de près dans le pays dont la partie Nord-ouest de Madagascar.

D’ailleurs cette situation a été déjà expliquée par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes, des volcans se réveilleront entre l’an 2000 et 2050, et comme il y a plusieurs foyers de volcan dans le canal du Mozambique, ces tremblements de terre sont normaux. Mais afin de déterminer la principale cause de cette évolution, des scientifiques sont en pleine recherche. Actuellement, Madagascar dispose de 11 stations de traitement du séisme.  Malgré une évolution, cet institut de recherche sismique est confronté à des  problèmes de matériels.

Colloque international

Dans le cadre de la célébration de ses 130 années d’existence en tant qu’institution scientifique malagasy, IOGA organise un colloque scientifique intitulé : « Géosciences : Ressources, Risques et Technologies ». Il s’agit de faire le point sur la situation actuelle et l’évolution des connaissances dans tous les domaines des géosciences. Plusieurs sections seront traitées durant deux jours, les 26 et 27 septembre,  à savoir les structures profondes concernant une étude fondamentale de la structure de la terre, des implications de ces connaissances sur la vie humaine et en particulier les risques naturels, le sous-sol et superficielles traitant les résultats scientifiques portant sur les méthodes et les techniques de prospection, de détection et d’évaluation des ressources du sous-sol, les études des formations superficielles et ses diverses utilisations, les phénomènes de surface et de l’atmosphère incluant les diverses occupations des sols  et de leurs évolutions, les phénomènes migratoires, les phénomènes associés à l’atmosphère, les effets et les causes du changement climatique, les phénomènes infrasonores et leurs applications, et enfin l’astrophysique qui parle des évolutions des connaissances scientifiques dans le domaine de l’astronomie et de l’astrophysique.

Anatra R. 

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff