Publié dans Société

Sombre vendredi pour les motocyclistes - Deux personnes tuées

Publié le dimanche, 29 septembre 2019

A nouveau, le sang a giclé sur la route en l’espace de quelques heures sur les routes de la périphérie de la ville, à cause des accidents de moto. Deux personnes ont été tuées dans des circonstances effroyables au cours de ceux-ci. Commençons par le drame qui a touché un couple de jeunes vers 16h à Anosimasina-Itaosy. La moto qui l’a transporté s’est butée contre le trottoir mais aussi contre une plaque publicitaire. Le pilote, un homme de 27 ans a été tué sur le coup. Le port d’un casque n’a pas permis de le protéger du terrible choc.

De toute façon, le choc l’a fait éjecter de son  scooter. Le choc fut tel qu’il s’étrangle avec la sangle de son propre casque. Bien qu’il n’ait apparemment présenté une blessure, sauf une éraflure au bras, le malheureux, outre un grave traumatisme crânien,  a eu la hanche disloquée. Sa jeune compagne, elle,  fut grièvement blessée avec une fracture de la clavicule. Samedi matin dernier, un médecin-urgentiste de l’HJRA a annoncé que la victime est dans un état critique et se trouvait encore en réanimation.

D’après une source proche des familles des victimes, on ignore encore ce qui aurait pu déstabiliser le scootériste. Ce vendredi après-midi- là, le couple a envisagé de rejoindre le centre-ville. Mais le destin en a décidé autrement. Le comble aussi, c’est que des individus à l’intention malveillante, et qui ont feint de participer au secours des victimes,  ont profité de la situation pour voler les effets personnels du scootériste : « Ils lui ont pris son portefeuille qui contenait une somme d’argent, son téléphone portable, son alliance et même sa carte d’identité nationale », déclare notre interlocuteur. Enfin, une fin vraiment triste pour les deux jeunes qui allaient se marier au cours de cette semaine.

Toujours vendredi dernier, mais dans la soirée, un autre couple qui a voyagé en moto,  a subi le même triste et tragique sort du côté d’Ankadimbahoaka. Cette fois ci, c’est l’inverse de ce qui était arrivé précédemment qui s’est produit. Là,  c’est la passagère de cette moto, une jeune femme de 24 ans qui a perdu sa vie au cours d’une terrible chute. La victime présente une horrible blessure sur le visage, notamment au niveau des yeux.  L’homme qui était au guidon fut blessé et a dû être également hospitalisé. Comme le drame d’Anosimasina-Itaosy, la cause de la chute de cette moto et de ses passagers, n’a pas été élucidée.  Toute la matinée du samedi dernier, aucun proche de la défunte ne s’était encore pas rendu à la morgue d’Ampefiloha.

Franck Roland

 

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff