Publié dans Société

Cyclone - « Belna » attendu à Boeny lundi

Publié le vendredi, 06 décembre 2019

Le système dépressionnaire a commencé à s’organiser plus sérieusement dans la partie nord de la Grande île. Sa transformation en tempête tropicale s’est concrétisée dans la nuit du jeudi dernier. Sur ce, le système a ainsi pris le nom de Belna. Hier à 15 heures locales, cette forte tempête tropicale (FTT) poursuit son intensification. Selon Hanitra Elisa Rasoavololoniaina, chef du service de la Communication et de la Relation publique au sein de la Météo Malagasy, elle a été positionnée à 430 km à l’ouest-nord-ouest d’Antsiranana. Elle se déplace vers le sud-ouest à une vitesse classique de 11 km/h, accompagnée d’un vent moyen de 110 km/h avec des rafales pouvant atteindre les 150 km/h. « Avec ce rythme d’intensification, Belna est prévu se maintenir dans les deux prochains jours en présentant toujours une menace potentielle sur le nord-ouest du pays en début de la semaine prochaine. Le risque d’atterrissage sur la Région de Boeny au stade de cyclone tropical intense semble probable dansau cours de la nuit du lundi prochain ». 

Pour toutes ces raisons, les habitants des régions Sava, Diana, Sofia, Boeny et Melaky sont priés de se préparer à un éventuel mauvais temps en appliquant les prescriptions d’Alerte verte. Entre-temps, les usagers maritimes des côtes nord sont invités à ne plus s’aventurer en mer à compter de demain. Le vent se renforcera progressivement.

En outre, la situation générale est caractérisée par un couloir dépressionnaire sur le sud-est, favorable aux orages. Ce jour, dans la matinée, des pluies sont attendues à Diana, Sava, Analanjirofo, Tamatave, Sud-est, Fort-Dauphin et la pointe sud. Cet après-midi, elles vont se transformer en orages pouvant atteindre la moitié nord de Sofia, Itasy, Vakinankaratra, Anosy ainsi que la Province de Fianarantsoa. Un temps venteux est toujours de mise dans la pointe nord. 

Par ailleurs, concernant la forte tempête tropicale Ambali, présente également dans la pointe nord du pays, les dernières informations météorologiques transmises par Météo France indiquent qu’aucun danger potentiel ne menace Madagascar jusqu’à présent.

Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff