Sport

D’après le président de l’association sportive d’entretien - jusqu’à preuve du contraire ou tout dépendra de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays - le plus grand rendez-vous sportif des fonctionnaires, à savoir le championnat national de l’ASIEF (de l’Association sportive interministérielle pour l’entretien des fonctionnaires), est maintenu du 15 au 25 septembre à Mahajanga.
Les supporteurs sont sceptiques sur la vie du club. Le CNaPS Sport risque aussi d’emboiter le pas des grands clubs qui ont marqué l’histoire du football malagasy, comme le FC BFV, le Stade olympique de l’Emyrne, le DSA, l’USJF Ravinala et le Japan Actuel‘s FC. Cette équipe de la Caisse a dominé les championnats nationaux durant 10 ans avec 7 titres sur son tableau de chasse. Cette année, l’équipe figure encore parmi la liste des clubs en course pour le titre avant le confinement au Covid-19. Le doute s’installe au sein de l’équipe et des supporteurs sur la continuité de…
 « On n’est pas encore en Ligue des champions. On a une chance de pouvoir y aller mais il va falloir travailler très dur pour espérer rejoindre la phase de groupe, si on doit le faire sur le terrain. Cette saison particulière rend la prochaine incertaine car on sait qu’on est qualifiés pour la phase de groupe de la Ligue des champions mais on doit passer par les tours qualificatifs. Là, on devra attendre fin août. On partira donc avec un budget « Europa League ». A nous d’aller chercher le bonus sur le terrain mais ça veut dire qu’on…
La coupe du Président pour commencer. Le comité exécutif et l’équipe de la direction technique du Malagasy rugby travaillent d’arrache-pied pour établir un plan de la reprise des compétitions après le confinement. S’il y a retour à la normale et que le déconfinement général est annoncé à la mi-mai, le rugby malagasy prévoit de reprendre ses compétitions au mois de juillet.
Les compétitions de taekwondo continuent en ligne malgré le confinement. Une grande première, le 1er championnat d’Europe de taekwondo poomsae individuel en ligne, spécialement en cette période de confinement sous forme d’open, se déroulera du 4 au 10 mai. Le candidat filme ses poomsaes, au total six, et les a envoyés par la suite à l’organisateur le 28 avril dernier, date butoir. Ils attendent d’ores et déjà les résultats prévus le 10 mai prochain au plus tard. Deux Malagasy sont en action pour la quête du titre. Il s’agit du combattant expatrié, Nicolas de Gonzague Randriamiandrisoa, plus connu sous le…
Le feuilleton Ludovic Ajorque continue. Le meilleur joueur du Racing Club de Strasbourg aurait dit oui aux Barea. Le sélectionneur Nicolas Dupuis avait annoncé que le joueur devait donner sa réponse définitive à la fin de la saison 2020/2021. Une fin de saison qui semble être décalée de deux mois, à cause de la crise du coronavirus qui frappe le monde entier de plein fouet, en ce moment.
Alors que les autres fédérations nationales ont déjà avancé leur position sur la suite à donner des championnats, l'instance nationale de football se mure toujours dans le silence. Et ce, en attendant la décision de l'Etat malagasy sur la reprise des activités sportives dans la Grande île. Pour les îles voisines, à savoir l'Ile Maurice, elle a déjà mis un terme à son championnat. Vu que c'est le pays le plus touché par le Covid-19 dans l'Océan Indien.

Fil infos

  • Covid-19 à Madagascar - La guerre est loin d’être gagnée !
  • Education et enseignement - Des solutions pragmatiques en vue
  • Résiliation du bail avec la MBS - Le maire agit au profit de la collectivité
  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables

La Une

Editorial

  • Cette maudite maladie !
    En pleine guerre de 1914-1918, la « grippe espagnole » frappait les pays belligérants. Selon les experts, il s’agissait d’une grippe virulente et mortelle de souche H1N1 qui, partie d’un camp militaire de Funston (Kansas, Etats-Unis) le 3 mars 1918, se répandit à la vitesse de la lumière au reste du monde notamment vers les pays engagés dans la guerre. La grippe espagnole aurait fait 20 millions à 50 millions de morts dans le monde selon les rapports de l’Institut Pasteur. Certaines sources indiquèrent même 100 millions de victimes. Les pays les plus touchés étaient l’Inde (18,5 millions de morts), Chine (de 4 à 9,5 millions), Europe occidentale (2,5 millions) et les Etats-Unis (de 500 000 à 675 000). Dans le passé, on note la recrudescence d’épidémies de grave maladie contagieuse trois à quatre par siècle. De la « grippe espagnole » au nouveau coronavirus de Covid-19, il n’y a…

A bout portant

AutoDiff