Sport

L’année dernière, l’International basketball foundation ( IBF) a implanté la 3e édition du 3 x 3 Young Lions Cup à Gaborone Botsawana qui a été jumelé avec le camp de Youth Leader ». La FIBA a été conquise par le succès de l’évènement. Cette année, les joueurs et joueuses nés(es) entre 2000 et 2005 seront sélectionnés pour participer à l’IBF, dont l’organisation a été confiée à la fédération Zimbabwéenne de basketball comme comité d’organisation locale ou « Organizing Committee » (LOC). Le coup d’envoi sera donné à Bulawayo du 2 au 7 décembre 2020.Madagascar participera prochainement au camp d’entrainement de…
Les présidents et représentants des clubs de football élites de Madagascar (CFEM) se sont réunis ce samedi 4 juillet 2020 à Andraharo, Antananarivo. La reprise de la compétition était au centre du débat durant cette rencontre. Pour eux, la reprise est possible, mais sous condition. Une nouvelle formule est envisageable pour terminer à bien la saison. Rappelons que la compétition s’est arrêtée à la 12e journée, que chaque équipe participante devait disputer le match retour et que le club qui engrange le plus de point remportera la compétition, mais le CFEM a décidé autrement avec l’aval des clubs. La formule…
Redevable envers sa région d’origine, un couple veut apporter sa contribution au développement du pays par le biais du sport. Natifs de Vangaindrano, Zafeta Rahalson vice-président (France) et son épouse, non moins présidente fondatrice, Annick Pierre, appuyés par quelques personnes de bonne volonté, originaires de la région Atsimo Atsinanana ont créé l’association Andrarangy. C’est un dialecte local qui signifie « Elite ». C’est le fruit du projet d’un couple de deux sportifs de haut niveau résidant en région parisienne à Sarcelles. Zafeta Rahalson, plus connu sous le nom de Maître Mémin, premier maître de karaté dans la ville de Vaingaindrano,…
80 Districts sur les 119 existants à Madagascar bénéficieront du plan Marshall au niveau des infrastructures sportives. Une grande révolution. Depuis plus d’un demi-siècle, le département de la Jeunesse et de Sports était laissé en bas de la liste des priorités de l’Etat. Depuis son avènement à la tête du pays, le Président de la République Andry Rajoelina a mis les bouchées doubles pour concrétiser le contenu du Velirano numéro 13 : « Faire le sport une fierté nationale ».
Le président de FIBA Afrique, Anibal Manave, qui est également président du conseil d'administration de la BAL, rassure. Il a déclaré à FIBA basketball qu'il était encore possible d'organiser la ligue cette année : « Nous voulons évidemment que cela se fasse, mais nous voulons préserver le bien-être de tout le monde. Si la BAL devient impossible cette année, nous devrons certainement prendre une décision pour l'année prochaine. »Huit clubs africains devraient se préparer pour la phase finale de la première éditionde la Basketball Africa League (BAL), mais la pandémie du Covid-19 a stoppé net cette compétition.La compétition devait se…
Fy Rakotomaharo est un prodige des jeux d’échecs malagasy. En effet, dès l’âge de 10 ans il a été sacré champion de Madagascar. Actuellement âgé de 20 ans, c’est un joueur d’échecs ayant un titre de Maitre international. Malgré les palmarès se trouvant sur son tableau de chasse, le chemin à parcourir reste encore long pour ce jeune maître malagasy. Son plus grand rêve est de devenir Grand maître international (GMI) à ce sport qu’il a pratiqué depuis l’âge de 7 ans. Déjà titulaire d’un titre, il lui manque deux pour devenir un vrai Grand maître international, il doit encore…

Rugby - « Malagasy rugby » donne l’exemple

Publié le vendredi, 26 juin 2020
Le président du « Malagasy rugby » n’y allait pas par quatre chemins pour exprimer sa déception à l’endroit du ministère de la Jeunesse et des Sports concernant le soutien des athlètes qui préparent les qualifications olympique ou mondiale en cette période de confinement. Le département ministériel n’a encore montré la moindre initiative pour venir en aide à ces athlètes. « Le ministre Tinoka Roberto est trop occupé pour mener la lutte contre la pandémie à Toliara mais il n’a encore rien décidé et ce au détriment des athlètes et des fédérations. Et ces directeurs et techniciens au sein de…

Fil infos

  • Covid-19 à Madagascar - La guerre est loin d’être gagnée !
  • Education et enseignement - Des solutions pragmatiques en vue
  • Résiliation du bail avec la MBS - Le maire agit au profit de la collectivité
  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables

La Une

Editorial

  • Cette maudite maladie !
    En pleine guerre de 1914-1918, la « grippe espagnole » frappait les pays belligérants. Selon les experts, il s’agissait d’une grippe virulente et mortelle de souche H1N1 qui, partie d’un camp militaire de Funston (Kansas, Etats-Unis) le 3 mars 1918, se répandit à la vitesse de la lumière au reste du monde notamment vers les pays engagés dans la guerre. La grippe espagnole aurait fait 20 millions à 50 millions de morts dans le monde selon les rapports de l’Institut Pasteur. Certaines sources indiquèrent même 100 millions de victimes. Les pays les plus touchés étaient l’Inde (18,5 millions de morts), Chine (de 4 à 9,5 millions), Europe occidentale (2,5 millions) et les Etats-Unis (de 500 000 à 675 000). Dans le passé, on note la recrudescence d’épidémies de grave maladie contagieuse trois à quatre par siècle. De la « grippe espagnole » au nouveau coronavirus de Covid-19, il n’y a…

A bout portant

AutoDiff