Sport

Le choix du nouvel équipementier des Barea de Madagascar par le comité ad hoc désigné par la Fédération malagasy de football est très attendu. Néanmoins, la fuite des documents mettant en première place une société inconnue du bataillon a fait couler beaucoup d’encre, cette semaine. Après Patrick Pisal de la société Telma, du sélectionneur national Nicolas Dupuis, Abel Anicet Andrianantenaina est sorti du silence pour avancer son point de vue. A travers un appel vidéo, le capitaine de l’équipe nationale n’y est pas allé par quatre chemins pour exprimer son avis de vive voix aux supporters des Barea. Et ce…
Silencieux depuis des mois, sauf à travers les spots de sensibilisation sur les gestes sanitaires face au Covid-19, le coach de l’équipe nationale, Nicolas Dupuis s’est exprimé enfin sur des sujets brûlants concernant ses protégés…La Vérité (+) : Comment se passe cette période de confinement ?Nicolas Dupuis (=) : « Comme tous les habitants de Madagascar, nous sommes, ma femme et moi, confinés et faisons en sorte de respecter au maximum les consignes qui nous sont données. Je trouve que l’Etat malagasy gère très bien cette crise du Covid-19. »(+) : Quid des joueurs des Barea ?(=) : « Nos…
Le débat autour du futur équipementier des Barea enflamme depuis le week-end dernier les réseaux sociaux notamment les groupes spécialisés sur le football. La sortie médiatique du numéro un de TELMA, sponsor officiel du football malagasy depuis une dizaine d'années, Patrick Pisal Hamida, y a été largement commentée et a obtenu l'adhésion des internautes. Celui-ci a souhaité que l'appel d'offres lancé par la fédération nationale (FMF) pour la quête d'un équipementier pour la sélection nationale soit reconsidéré. Le résultat de cet appel d'offres propose la première place à une société dénommée Ted, inconnue du bataillon et dont la marque ne…
Le président de la Confédération africaine de football, Ahmad, se trouve à Madagascar, plus précisément à Mahajanga en cette période d’urgence sanitaire à cause de la propagation du coronavirus. Et vu la situation qui prévaut dans le pays, il ne reste pas les bras croisés. Originaire de la ville des Fleurs, même si cette dernière n’a pas encore enregistré de cas confirmé au Covid-19, Ahmad se sent responsable face à ses compatriotes dans ce combat. Il se trouve en première ligne sur le front pour combattre la propagation du coronavirus. « Je me sens responsable de mes compatriotes dont la…

Football - Raux hospitalisé suite à un AVC

Publié le dimanche, 05 avril 2020
Les yeux des férus du sport roi malagasy sont rivés sur l’hôpital militaire (HOMI) de Soavinandriana depuis ce samedi 4 avril. L’assistant coach de Nicolas Dupuis à la CAN 2019, Raux Auguste a été hospitalisé d’urgence dans cette localité suite à un AVC (Accident vasculaire cérébral) selon ses proches. Il est entré dans le coma à son arrivée à l’hôpital dans la journée du samedi, selon les informations que nous avons recueillies auprès de ses proches.
Les joueurs, évoluant à l’île de La Réunion dirigés par l’ancien capitaine des Barea de Madagascar, Pascal Razakanantenaina, plus connu sous le diminutif de Bapasy, conscientisent les compatriotes quant au respect des consignes de protection contre le coronavirus. L’international malagasy qui évolue au club de l’AS Saint-Pierre est en confinement à La Réunion.
Seuls les imbéciles ne changent pas. La Fédération malagasy de football (FMF) est censée être dirigée par des personnalités supposées intelligentes, il n’y a ainsi aucune raison pour qu’elles ne reviennent pas sur leur décision d’octroyer à TED Holding le statut d’équipementier des Barea de Madagascar. Aucun contrat, en principe, n’est signé jusqu’à maintenant avec cette société mais les points faibles de celle-ci, dévoilés au public, devront faire réfléchir plus d’un membre du comité exécutif à ne pas se verser dans le ridicule et dans le déshonneur.

Fil infos

  • Covid-19 à Madagascar - La guerre est loin d’être gagnée !
  • Education et enseignement - Des solutions pragmatiques en vue
  • Résiliation du bail avec la MBS - Le maire agit au profit de la collectivité
  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables

La Une

Editorial

  • Cette maudite maladie !
    En pleine guerre de 1914-1918, la « grippe espagnole » frappait les pays belligérants. Selon les experts, il s’agissait d’une grippe virulente et mortelle de souche H1N1 qui, partie d’un camp militaire de Funston (Kansas, Etats-Unis) le 3 mars 1918, se répandit à la vitesse de la lumière au reste du monde notamment vers les pays engagés dans la guerre. La grippe espagnole aurait fait 20 millions à 50 millions de morts dans le monde selon les rapports de l’Institut Pasteur. Certaines sources indiquèrent même 100 millions de victimes. Les pays les plus touchés étaient l’Inde (18,5 millions de morts), Chine (de 4 à 9,5 millions), Europe occidentale (2,5 millions) et les Etats-Unis (de 500 000 à 675 000). Dans le passé, on note la recrudescence d’épidémies de grave maladie contagieuse trois à quatre par siècle. De la « grippe espagnole » au nouveau coronavirus de Covid-19, il n’y a…

A bout portant

AutoDiff