Publié dans Sport

Sport automobile - Le « Roi Lion », au départ de sa dernière spéciale

Publié le dimanche, 26 juillet 2020

Le sport automobile malagasy est en deuil. La Fédération du sport automobile de Madagascar (FSAM) a annoncé le décès de son vice-président Faly Robinson Andrianafetra, survenu hier matin.  

Son corps a été inhumé le jour même dans son tombeau familial à Tangaina, Arivonimamo.

Un départ soudain qui a suscité l’émoi dans le milieu sportif. Les passionnés et membres de la fédération  ont squatté le bord de la route nationale numéro un pour rendre un dernier hommage avec un tonnerre d’applaudissement durant le passage de son corbillard.

Président fondateur de Serana Racing Kart Imerintsiatosika, avec lequel, il a lancé le Trophée international de Karting à Madagascar, une compétition qui se tient tous les ans, « Roi Lion », était également membre de la fédération de sport automobile.

« Difficile de dire un mot ou d'écrire une phrase. Faly Be  alias  le Roi Lion, vice-président de la FSAM, un des grands noms du rallye malagasy, a pris ce matin le départ de sa dernière spéciale. Que cette piste soit la plus belle pour lui. Nos condoléances à toute sa famille », regrette Jimmy Rakotofiringa, président du FSAM dans un communiqué.

Après avoir suivi des études de pilotage aviation aux Etats- Unis, Faly Be est rentré au pays en 1994. Il a commencé le rallye la même année au volant d’une Peugeot 504 jusqu'en 1996. Il a ensuite piloté une Peugeot 106 Kit Car, avant de faire sensation en roulant sur une puissante Peugeot 206 aux allures d'une WRC au début des années 2000. 

Faly Be est aussi connu de tous de son statut social d’homme politique. Il était le responsable du parti Tiako i Madagasikara dans la Commune d’Imerintsiatosika, District d’Arivonimamo. Il s’est aussi porté candidat à la législation dans ce District en 2019 sous les couleurs de son parti.

Recueillis par Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff