Publié dans Sport

Barea de Madagascar - La FMF dément toutes informations non officielles

Publié le lundi, 27 juillet 2020

Alors que plusieurs pages sur Facebook évoquaient la participation des Barea à la Coupe Arabe des Nations et un match amical contre le Nigeria, la Fédération dit n’avoir reçu ni invitation ni lettre officielle justifiant ces informations. La FMF appelle tous les fans du football et ceux des Barea à faire preuve de bon sens et de ne tenir compte que des informations émanant de source officielle. En fin de semaine dernière,  des informations sur un match amical opposant Barea de Madagascar et les Supers Eagles de Nigeria aura lieu fin août début septembre, selon la page Facebook de Barea Gazette.

La même page a aussi annoncé la participation des Barea de Madagascar à la prochaine "Coupe Arabe des Nations" qui se tiendra au Qatar du 1er décembre au 18 décembre 2021. Pour une rencontre amicale, il devra y avoir une lettre entre les deux fédérations avant de la proposer à la FIFA pour que cela entre dans le calendrier officiel des deux équipes.

 Un grand premier relaie-t-on toujours sur la même page après la participation des Barea U20. « La FIFA a envoyé des correspondances auprès des 22 Nations Arabes plus 1 invité dont Madagascar, afin de les convier à participer à la prochaine Coupe Arabe des Nations qui se tiendra au Qatar du 1er au 18 décembre 2021. » Les pays africains participants à cette joute seront Egypte - Algérie - Maroc - Tunisie - Somalie - Mauritanie - Libye - Djibouti - Soudan - Comores. Pour les pays asiatiques, ce seront Arabie-Saoudite - Qatar - Barheïn - Emirats Arabe-Unis - Liban - Yemen - Oman - Syrie - Irak - Jordanie - Palestine - Koweït. Une dernière préparation notamment pour les équipes qui participeront à la Coupe du Monde.

Une information relayée par la page Maghreb United. Rappelons-le que ces derniers se cachent toujours derrière Nicolas Dupuis, étant la source, et sur la véracité de leur information.

Sans tarder, la Fédération malagasy de football veut remettre les points sur les « i ». Dans un communiqué, la FMF remet les pendules à l’heure. « Le football est un secteur normé et règlementé. L’organisation d’un match doit inévitablement passer par plusieurs hiérarchie et doit voir l’approbation de différentes instances, notamment les associations concernées : la CAF et la FIFA. Dans le cadre de l’épidémie de Covid -19, de nombreuses conditions sont désormais requises, entre autres celle se rapportant à la liberté de circulation qui n’est pas encore effective et à la situation sanitaire qui reste une priorité dans de nombreux pays », selon le communiqué de l’instance nationale de football.

Recueillis par Elias Fanomezantsoa

 

Fil infos

  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables
  • Covid-19 à Madagascar - 9.000 contaminés guéris en un mois
  • Site de la MBS à Anosipatrana - La CUA veut reprendre son bien
  • Etat d’urgence sanitaire - Allègement du confinement à Analamanga - Rapatriement des Malagasy bloqués à l’étranger - Ouverture conditionnée de Nosy Be au tourisme international - Plan social pour les employés du secteur privé
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Le Président réceptionne la première livraison à Ivato
  • Collectif des opposants - Un mouvement mort-né !

La Une

Editorial

  • Du bluff à la farce
    De qui se moque-t-on ! Dans ce beau pays qui est le nôtre, on se permet de mener en bateau le peuple. Et cela, sans aucun souci ni respect d’autrui. A Madagasikara, certains acteurs de la vie politique nationale foulent aux pieds les principes de base de l’éthique politique. Coup de bluff ! Les membres du RMDM persistent et signent pour la tenue d’une consultation nationale prévue pour le 10 août. Jusque-là, rien de répréhensible dans la mesure où dans une République respectant le minimum de la démocratie, on ne jette pas des bâtons dans les roues de la liberté de réunion et d’expression. Chaque citoyen jouissant pleinement de ses droits civiques peut librement exprimer son opinion. Ainsi, la liberté de presse, à titre d’exemple, est une chose vécue au quotidien à Madagasikara surtout à l’avènement de ce régime issu des élections libres à partir de 2018.Seulement voilà, dans le…

A bout portant

AutoDiff