Publié dans Sport

Journaliste sportif - Daniel Randriamaro élevé au rang de Commandeur

Publié le jeudi, 10 décembre 2020

La cérémonie de remise de distinction honorifique, à l'endroit de Daniel Randriamaro, s'accorde à la réussite de la mission qu'il a menée ces 35 dernières années dans la station de la Radio nationale ainsi que la reconnaissance de ses efforts envers le pays. Au terme de ses 35 ans de mission à la Radio nationale malagasy (RNM), le journaliste commentateur, Daniel Randriamaro, a été élevé au rang de Commandeur de l'Ordre National malagasy par la ministre de la Communication et de la Culture Lalatiana Andriatongarivo, ce 10 décembre 2020 à Anosy. Le journaliste a fait vivre autant d'évènements sportifs tels que les compétitions nationales, les Jeux africains, les Jeux des Iles, les Jeux de la Francophonie, etc. il a fait voyager des millions de Malagasy à travers sa voix dans plusieurs disciplines sportives.

 

« Cette cérémonie m'offre l'opportunité de vous féliciter, au nom du Président de la République de Madagascar, du Gouvernement et du Peuple malagasy, pour la réussite de la mission que vous avez menée au sein de la Radio nationale durant ces trente dernières années. Je voudrais aussi vous exprimer notre profonde estime et notre reconnaissance pour votre engagement personnel et vos efforts inlassables pour les amateurs du sport malagasy dans tout le pays. Il sera sûrement difficile de trouver son remplaçant », s'exclame la ministre Lalatiana Andriatongarivo à Anosy.

Daniel Randriamaro vient de fêter ses 65 ans ce 20 juillet dernier et est à la retraite depuis le mois d'avril 2017 mais il assure encore son émission hebdomadaire et ses retransmissions directes à la RNM afin de vivre sa passion et de satisfaire le milieu sportif. C'est un exemple à suivre pour les jeunes du métier de journalisme.

« J'ai toujours travaillé avec passion et honnêtement. Je ne m'attendais plus à être élevé au rang de Commandeur de l'Ordre National un jour. J'ai même dit à mes collègues que si je ne suis pas décoré de mon vivant, ce ne serait plus la peine de le faire à titre posthume. Mais c'est un grand jour pour moi. Je tiens à vous remercier Madame la ministre d'avoir pensé à moi ».

Le mois d'avril 1986, il a commenté son premier match, lors de la finale du championnat national de basketball opposant l'équipe du Cosfa et le Club d'Ambilobe. Il a commencé son métier à la radio au sein du Service provincial d'Antsiranana en 1985. En tant que journaliste producteur, il a animé l'émission consacrée au sport « Ainga sy Hery », à la RNM depuis 28 ans.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Recrudescence de la Covid-19 à Nosy-Be - Suspension des vols internationaux envisageable
  • Trafic des 73,5 kg d’or - La Justice sud-africaine déboute la société de Dubaï et les trois trafiquants malagasy
  • RMDM - Une plateforme adepte de la désinformation
  • Université de Toamasina - Son président aspire à devenir ministre
  • Transport par câble à Antananarivo - Les deux premières lignes opérationnelles en 2023
  • Route Nationale 44 - Les travaux avancent lentement…mais sûrement
  • Andry Rajoelina - Un Président respectueux de la démocratie
  • Diffamations envers les enfants du Président Rajoelina - Des mesures seront prises !
  • Université de Toamasina - Malgré tout, le président toujours en place
  • Forum économique international sur l’Afrique - Le Président Rajoelina plaide pour le secteur sanitaire et médical

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • A plaindre !
    Le microcosme politique dans lequel évolue l’Opposition à Madagasikara est médiocrement dominé par des hommes et des femmes à plaindre. Des leaders politiques qui souffrent lamentablement de perspicacitéet du sens de discernement. Ils conduisent les brebis vers l’échafaud. Fort heureusement que les simples militants sont plus intelligents voire plus malins que les dirigeants. Ils savent faire la différence entre le bon grain de l’ivraie. En effet, les supposés sympathisants ne se laissèrent guère manipuler par des dirigeants en manque d’objectif sérieux. La population de la Capitale atteint déjà un certain niveau de maturité politique, elle rejette toute tentative de livrer le pays au caprice de la crise ni de se faire avoir aux griffes du piège tendu.A tout seigneur, tout honneur ! Ravalomanana Marc, fondateur du parti TIM, le chef de file de l’opposition, en étant le président du RMDM, un ancien Chef de l’Etat, de son état, un ex-…

A bout portant

AutoDiff