Publié dans Sport

CFFA-Coupe de la CAF - Une course de solidarité en soutien à l'équipe

Publié le lundi, 11 octobre 2021

La participation du club malagasy, CFFA Andoharanofotsy, aux seizièmes de finale de la coupe de la CAF contre le Grupo Desportivo Interclube Angola,  se déroulera ce dimanche 17 octobre à 16h au stade Barea Mahamasina, en deuxième tour de la Coupe de la CAF. Et une semaine après, le match retour aura lieu en Angola.

 

Dans ce cadre, pour un soutien financier à ce club, le staff technique organisera une course de solidarité en signe d'assistance. Une urne sera placée, à cet effet, au niveau du rond-point. Cette course pédestre sert ainsi de levée de fonds, afin d'aider le club pour la suite de sa campagne en Coupe de la CAF de football.

Le CFFA va organiser une course pour la solidarité, ce vendredi 15 octobre. Le départ sera donné à l'Ekar Malaza. Et l'arrivée est fixée au rond-point d'Iavoloha.

 Le président du club, Henintsoa Rakotoarimanana alias « Tôta », lance un appel à tout un chacun, pour prendre part à cette levée de fonds. Sur sa lancée, il a également envoyé un appel fort à la direction de la Présidence de la République pour demander l'affrètement d'un avion spécial, en vue du déplacement de l'équipe en Angola.

 Les dirigeants du club d'Andoharanofotsy ont transmis une demande à la Fédération qui, par la suite, l'a envoyée à la CAF pour obtenir une autorisation d'accès du public à Mahamasina. L'entrée au stade servira de coup de main à la caisse de l'équipe. Effectivement, la décision de la CAF est très attendue.

E.F.

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff