Publié dans Sport

Championnat d’Afrique australe par équipe U14-U16 - Les U16 filles sacrées

Publié le mercredi, 16 janvier 2019

Rideau sur les championnats d’Afrique australe U14 et U16, filles et garçons, qui se sont tenus à Windhoek, Namibie du 9 au 15 janvier. Les U16 filles malagasy ont gagné les  deux titres des catégories U14 et U16.  Déjà championnes d’Afrique double, les sœurs Rainaivo Mialy et Narindra ont confirmé leur statut de favorite dans la compétition par équipe. Hier, elles ont encore sauvé l’honneur du pays en s’offrant la palme d’or à la Grande île face à l’Afrique du Sud. Mialy Ranaivo a fait l’essentiel devant Ine Lamprecht 6/3 6/1. Sa sœur Narindra Ranaivo lui a emboité les pas en arrachant la victoire devant Kelly Arends 6/3 6/2. Cette équipe représentera l'Afrique australe aux championnats d'Afrique par équipe U16 au mois de juin en Afrique du Nord.  Chez les garçons, Toky Ranaivo et Fenosoa Rasendra s’inclinaient (2-0) devant les Sud-africains composés de Connor Kruger et Carl Roothman. Fenosoa Rasendra se défait contre Connor Kruger 3/6 4/6 tandis que Toky Ranaivo a perdu la finale devant Carl Roothman 5/7 6/7. 


Dans la catégorie U14, les filles terminent en argent tandis que les garcons se classent 4e. Madagascar a gagné la petite finale  contre le Zimbabwe. Maholy Razakaniaina plus que déterminé a écarté d’un revers de main Mauchi Tadiwanashe 7/5 7/6. Et Miotisoa Rasendra, quant à elle, a battuTanyaradzwa Midzi 6/3 6/1.
Bilan, Madagascar a pu mettre trois titres continentaux durant ces rendez-vous régionaux. Toky Ranaivo champion en U16 garçons et Randy Rakotoarilala chez les filles lors des championnats individuels.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff