Publié dans Sport

Football - Fosa Juniors, championne de Madagascar

Publié le vendredi, 07 juin 2019

L’équipe des Fosa Juniors Elite vient d'être sacrée championne de Madagascar de football. En effet, elle est le vainqueur de la Coupe Telma devant  la CNaPS Sport Itasy et a aussi battu l’As Adema Analamanga en  finale de la Ligue des champions sur un score de deux buts à un, vendredi  7 juin  2019 après-midi lors de la septième  et dernière journée de la division D1 Nationale. On peut parler d’une saison réussie pour Bob Kootwijk, entraineur de l’équipe.

 

Durant la première mi-temps, l’As Adema a mené au score grâce à un but d’Eric à la 13e minute. Il a fallu attendre la 58e minute de jeu pour voir Sambatra envoyer ses confrères aux anges. Ce dernier avait déjà offert la Coupe nationale à son équipe. Sur un contre éclair, Jean Yves donne l'avantage à l’équipe des Fosa Juniors en marquant un but à la 78e minute. L’As Adema, qui jouait à 10 suite à l’expulsion de Onja sur double carton jaune, n’a pu revenir au score.  Pour le coach Bob Kootwijk, c'est « la récompense des efforts fournis depuis le début de la saison ».

C’est une belle performance pour les Fosa Juniors qui  mirent fin au règne de la CNaPS Sport. C’est la dernière équipe qui a réussi à réaliser un doublé en 2015 dans les deux majestueuses compétitions de Madagascar. Il faut donc attendre la décision des Fosa dans la compétition africaine pour pouvoir déterminer le sort entre la CNaPS Sport finaliste de la Coupe nationale et l’As Adema vice-championne de Madagascar. Si les Fosa optent pour la Coupe de la CAF, c’est l’As Adema qui représentera la Grande ile dans la ligue des champions de la CAF, dans le cas contraire c’est la CNaPS Sport qui portera le fanion pour la Coupe de la CAF. Les observateurs pensent déjà que les Fosa vont plutôt choisir en toute logique la ligue des champions.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Covid-19 à Madagascar - La guerre est loin d’être gagnée !
  • Education et enseignement - Des solutions pragmatiques en vue
  • Résiliation du bail avec la MBS - Le maire agit au profit de la collectivité
  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables

La Une

Editorial

  • Cette maudite maladie !
    En pleine guerre de 1914-1918, la « grippe espagnole » frappait les pays belligérants. Selon les experts, il s’agissait d’une grippe virulente et mortelle de souche H1N1 qui, partie d’un camp militaire de Funston (Kansas, Etats-Unis) le 3 mars 1918, se répandit à la vitesse de la lumière au reste du monde notamment vers les pays engagés dans la guerre. La grippe espagnole aurait fait 20 millions à 50 millions de morts dans le monde selon les rapports de l’Institut Pasteur. Certaines sources indiquèrent même 100 millions de victimes. Les pays les plus touchés étaient l’Inde (18,5 millions de morts), Chine (de 4 à 9,5 millions), Europe occidentale (2,5 millions) et les Etats-Unis (de 500 000 à 675 000). Dans le passé, on note la recrudescence d’épidémies de grave maladie contagieuse trois à quatre par siècle. De la « grippe espagnole » au nouveau coronavirus de Covid-19, il n’y a…

A bout portant

AutoDiff