Publié dans Sport

Portail web - Un site spécialement pour le football malagasy

Publié le dimanche, 04 août 2019

Madagascar football. En tapant ces deux mots sur un moteur de recherche sur internet, un site web traitant le football malagasy y apparaîtra. C’est le nouveau venu dans le monde du média malagasy et le premier à se spécialiser uniquement au sport Roi du pays. Dany Rakotoarimalala est le créateur de ce site qui, loin des feux des projecteurs, fait son petit bonhomme de chemin. Les premiers pas de « Madagascar football »  se sont focalisés sur les Barea de Madagascar mais dans un futur proche, le site traitera toutes les informations sur le football malagasy en général. « C’est un site qui a pour ambition d’être une référence. L’objectif est de faire le football malagasy en général et les sélections nationales en particulier, la vitrine de Madagascar », annonce avec modestie Dany Rakotoarimalala. Et pourtant, pour ses débuts on peut affirmer sans hésiter que le site frôle déjà le succès auprès des internautes. A preuve, les pages ont été vues par 1.300.000 de visiteurs avec un pic de 70.000 visiteurs par jour pendant la CAN 2019.  « Le site est créé, piloté et géré par moi-même pour faire de notre équipe nationale, une vitrine pour le pays, et que le succès et la bonne image des Barea puissent contribuer aux efforts de l’émergence de la Grande île. Un pays attractif et donnant l’envie de visiter et de le découvrir. Madagascar Football est en passe de devenir un tremplin incontournable pour la mise en relation entre la presse mondiale et le pays sur le sujet des Barea.

Je peux citer à ce titre la radio France Internationale qui est passée récemment par le service de Madagascar Football pour organiser une interview en direct avec un supporter des Barea sur leur matinale d’infos avant les huitièmes de finale de la CAN » explique Dany Rakotoarimalala, résidant en France. En visitant ce site, des internautes se disent agréablement surpris par la pertinence du contenu. « J’espère que les futures informations ne se contentent plus sur les Barea mais traiteront également les clubs malagasy, les compétitions nationales ainsi que des nouvelles sur les personnalités sportives malagasy en dehors de nos frontières », témoigne un footeux qui a déjà visité dans le plus pur hasard ce site.
 Rata

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff