Publié dans Sport

Jeux africains 2019 - Madagascar vise le meilleur au Maroc

Publié le lundi, 05 août 2019

Les Jeux africains sont le rendez-vous incontournable des sportifs du continent. Et afin de se qualifier pour les Jeux Olympiques  « Tokyo 2020 », au Japon, les Jeux Africains, à Rabat, au Maroc, restent une étape obligatoire. Prévue du 19 au 31 août 2019, la 12ème édition des Jeux africains donne rendez-vous à plus de 6000 athlètes issus de 54 pays du continent dont Madagascar. 28 disciplines sont au programme au cours de la compétition, parmi lesquelles 18 seront qualificatives pour les J.O de Tokyo 2020. Le travail s'enchaîne pour le ministère de la Jeunesse et des Sports à la Place goulette. Après la CAN et les Jeux des Iles, place maintenant aux Jeux africains. Madagascar sera représenté dans 11 disciplines parmi les 26 à concourir durant les Jeux. Il s’agit de l'Athlétisme, L'Haltérophilie, le Basketball, l'Escrime, Judo, Lutte, Boxe, Taekwondo,  Tennis de table, Tennis et le Karaté. L’Escrime est l’une des nouvelles disciplines qui entrent en lice, après le  Mondial de Budapest et les Jeux africains de la Jeunesse. Cette fois, Madagascar ne compte pas faire une simple figuration à ce rendez-vous continental. Le ministère de la Jeunesse et des Sports dirigé par Tinoka Roberto Raharoarilala compte confirmer l’ascension du sport malagasy durant ces Jeux au Maroc. Madagascar aura à défendre ses titres et médailles dans certaines disciplines comme l'Haltérophilie, le Basket, la Boxe et le Karaté. Seuls les médaillés d’or dans les disciplines aux Jeux des Iles de l’océan Indien (JIOI), qui se sont tenus à l’Ile Maurice, seront qualifiés pour la Grande île. Le ministre de la Jeunesse et des Sports Tinoka Roberto soutient les efforts fournis pas nos sportifs et reste à l'écoute de toute disposition visant à améliorer leurs conditions afin de multiplier nos chances de résultats bien que le moral et les conditions physiques restent un des facteurs clés. 

« Outre la qualification africaine, notre critère est l’obtention de médailles d’or aux JIOI. Nous n’avons choisi que les disciplines qui ont une chance de ravir des médailles durant cette joute africaine. En plus de cela, il y a les disciplines dans lesquelles nous avons des titres africains, et aussi qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 », relate Rosa Rakotozafy, directeur général du sport auprès du ministère de la Jeunesse et des Sports. Pour les disciplines collectives, on sait que seul le basket est confirmé pour représenter la Grande île et ce, en Basket Fiba trois contre trois. La sélection nationale est composée par des jeunes sociétaires de l’équipe nationale aux JIOI de Maurice  Elly, Livio, Arnold, Fiary U23 aux Jeux des Iles.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison
  • Fête du trône du Maroc - Les félicitations du Président malagasy au roi Mohammed VI
  • Crise sanitaire - Des aides sociales pour 200 000 foyers nécessiteux de Tanà
  • Directeur général de l'IMRA - Le CVO a subi le test de toxicité

Editorial

  • Exit, le drapeau blanc !
    Le pays est en guerre ! En plein cinquième mois de bataille, à la dixième quinzaine de confinement, on entre dans une phase de guerre d’usure. Les prévisions de l’OMS ne rassurent guère. La pandémie risquerait de perdurer ! Mais, pas question de jeter l’éponge ! Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry, en sa qualité de chef de guerre, a été clair et net au Palais des Sports à Mahamasina, lors de l’inauguration du nouveau Centre de traitement de la Covid (CTC), quand il a déclaré que « Nous ne hisserons jamais le drapeau blanc ». Il est vrai que le pays fait face à un ennemi invisible et redoutable mais il écarte l’option ou l’hypothèse de courber l’échine ! Et partout dans ses déplacements, Rajoelina ne manque pas d’encourager les « soldats ». Le personnel soignant, la population des Régions contaminées et les responsables étatiques à tous les niveaux…

A bout portant

AutoDiff