Editorial

Un Président compatissant

Publié le dimanche, 22 septembre 2019
Fait inédit. Du jamais vu dans les annales de l’histoire du pays qu’un Président de la République, jeune de surcroit, du haut de son luxueux palais compatit aux tourmentes de son peuple. Tel le conte de fée d’un jeune prince charmant qui sort imprudemment et en catimini de son palais royal et descend au bas de l’échelle pour vivre la misère de ses sujets. Surprise et joie de ces derniers ! Mais ce n’est qu’un conte et légende tout juste pour émerveiller les tout- petits ou bien pour les endormir !  

Etat riche !

Publié le vendredi, 20 septembre 2019
Ntsay Christian, le Premier ministre de consensus, dès le moment où il débarqua à Mahazoarivo, au palais de la Primature, jugea nécessaire l'assainissement de l'Administration. Dans le viseur du PM, le patrimoine de l'Etat dont le parc automobile se trouve, en premier lieu, en ligne de mire. Nanti d'une volonté politique inébranlable, le nouveau Premier ministre a eu le courage d'ouvrir la boîte de Pandore.  

Quelle chance !

Publié le jeudi, 19 septembre 2019
Coup de théâtre ! Ravalomanana Marc n’est pas candidat. Finalement, il décline l’offre des caciques du parti (TIM) et celle du RMDM (plate-forme de l’opposition) qui voulaient le propulser au starting-block à l’élection communale à Antananarivo prévue ce 27 novembre 2019. Le suspens aura duré jusqu’à la dernière minute, au son de cloche de la clôture. En fait, Ravalomanana mit à sa place un jeune de trente-trois ans, Ny Riana Tahiry Randriamasinoro, administrateur civil de son état et secrétaire général de la mairie en cours. Un illustre totalement inconnu du bataillon ! Apparemment, Ravalo a omis de consulter l’état-major du parti, entre…

Subtile et stratégique

Publié le mercredi, 18 septembre 2019
On applaudit ! On acclame ! C’est l’homme providentiel! Bref, on jubile devant l’annonce de la candidature d’un capitaine d’industrie et membre du Gouvernement Ntsay Christian à l’élection du Maire d’Antananarivo. Au PK 0, l’ex-Cercle des Cheminots, l’IRD fit savoir le jour même de la date butoir, le mercredi 12 septembre, en milieu d’après-midi, son candidat pour les communales du 27 novembre dans la Capitale en la personne de Naina Andriantsitohaina et cela dans un tonnerre d’applaudissements. Standing ovation, l’audience présente, composée de personnalités de divers horizons, se leva comme un seul homme pour accueillir avec enthousiasme la bonne nouvelle.

Intouchables ou impénétrables !

Publié le mardi, 17 septembre 2019
La réelle volonté d’assainir le régime existe-t-elle vraiment ? La détermination du Président Rajoelina Andry de traduire en actes le Velirano (point XI) est-elle concrètement partagée avec toutes les autorités compétentes notamment celles chargées de traquer les auteurs de malversations financières ou autres ? On a la triste impression que la culture de l’impunité dans le « jardin » de la République serait, le conditionnel est de rigueur, encore et toujours florissante. Tout comme la culture du chanvre dans la grande forêt du Nord où les « cultivateurs » n’ont pas de souci à se faire. L’immunité dont bénéficient les hauts responsables ou les parlementaires du…

ATT, à vos marques !

Publié le lundi, 16 septembre 2019
Le rideau des examens officiels, du moins pour l'enseignement général, de l'Education fondamentale (EF) est tombé. La session unique du Certificat d'étude primaire et élémentaire (CEPE) s'est tenue dans la journée du 27 août 2019 et les corrections bouclées aussitôt après ainsi que les publications des résultats faites. On a dû constater une tendance générale vers une légère baisse du taux de réussite.  

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff