Nos archives web

La Confédération Africaine de Football (CAF) a finalement pris la décision d’annuler ses compétitions, du moins celles des mois prochains.  La compétition qui concerne Madagascar n’est autre que la phase éliminatoire de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 avec au programme  les 3e et 4e journées pour  respectivement le 27 mars et 31 mars contre la sélection de la Côte d’Ivoire.

Drame vers 1h du matin près du gymnase couvert de Mahamasina. Un jeune tâcheron a trouvé la mort de façon foudroyante lorsqu’un 4x4 fou, qui a roulé à toute vitesse, l’a percuté de plein fouet. Mais ce n’est pas tout, le malheureux fut par la suite pris en sandwich entre le véhicule tout-terrain qui s’est violemment encastré sous un camion derrière lequel  il se tenait. Le résultat fut effroyable et la mort était sans appel. Le sang a giclé. La victime, qui a participé dans le transport de mottes de terre provenant des travaux de remblai dans le secteur, a travaillé pour le compte d’une société de travaux et de construction. 

Une grande première à Madagascar. Le « Velirano » n° 4 du Président Andry Rajoelina portant sur « l’éducation et la culture pour tous » se matérialise. Pour garantir un système éducatif pour tous et promouvoir l’excellence, les élèves en classe de 7ème et 3ème inscrits au niveau des écoles publiques dans tout Madagascar viennent de recevoir  des « Rakibolana ». Il s’agit d’un ouvrage bilingue, en français et en malagasy, renfermant des milliers de mots illustrés par des images. L’acheminement dudit dictionnaire au niveau des Circonscriptions scolaires commence dès ce deuxième trimestre. 

5 000 demandes en instance. « Transparency International » a présenté hier à l’hôtel Panorama, Andrainarivo le résultat de son étude concernant le risque de corruption dans l’octroi des permis miniers. En effet, malgré le gel en 2011, huit permis sont délivrés durant l’ancien régime. « Le Gouvernement a suspendu l’octroi des permis en 2011. Malgré cette disposition, huit permis ont pu être délivrés dont deux en 2017 et six en 2018. Et pourtant, 5 000 demandes restent en instance. Vu cette situation, l’octroi de permis miniers rend impossible l’application du principe " premier venu, premier servi " car ceci ne garantit pas le respect de l’ordre de priorité pour la séquence des signatures au niveau du ministère.

Le début d’une économie circulaire. Une première usine de valorisation des déchets verra bientôt le jour dans le fokontany d’Antsaramasina, à 5 km de la ville de Toamasina. Construite sur une superficie totale de 8 000 m2, cette usine va ainsi produire, à partir des déchets de la ville portuaire, du charbon et des sachets écologiques. L’objectif étant de supplanter le charbon de bois et les sachets en plastique, réputés comme nocifs pour notre environnement. « La ville de Toamasina sera une ville pilote pour voir le développement de l’usine et du triage des déchets. Ainsi, cette usine transformera les ordures de la ville et de ses environs.

Lalatiana Andriatongarivo a fait le point sur la situation, hier, face à la propagation du Covid-19.  Et ce, au cours de l'émission hebdomadaire « Tsy ho tompotrano mihono » sur les ondes de la Radio nationale malagasy et d'une centaine d'autres radios privées de la Grande île. Le porte-parole du Gouvernement a appelé les citoyens à ne pas entrer dans “un état de panique”, à l'égard de la pandémie du virus. Tout en soulignant le sérieux de la situation dans son intervention, Lalatiana Andriatongarivo a souligné qu'il n'y avait aucune raison de céder à la panique. Elle a souligné la nécessité de ne pas verser dans la « surréaction » et à rester calme.

Un coup d'arrêt à la polémique ! Les contestations autour de la légitimité des institutions en place issues des dernières élections organisées depuis l'année 2018 n'ont plus lieu d'être. « Les Institutions issues de ce processus électoral ont été reconnues comme pleinement légitimes, grâce à l'implication et la maturité démocratique de tous les acteurs de la vie politique nationale », peut - on lire dans un communiqué du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), hier. Cette agence onusienne souligne ainsi le caractère incontestable des résultats électoraux et met désormais à la disposition du public un rapport relatif au bilan du cycle électoral 2017 - 2019. Un rapport issu d'un atelier organisé le 28 au 30 janvier derniers à l'initiative de la Haute Cour constitutionnelle et de la CENI, avec l'appui technique et financier du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), à travers le projet de Soutien au cycle électoral à Madagascar (SACEM). 

La une du 14 mars 2020

Publié le vendredi, 13 mars 2020

Météo - Un cyclone pointe à l’horizon

Publié le jeudi, 12 mars 2020

« Herold » prochain nom du système qui atteindra les critères de baptême. Un risque de cyclogenèse est prévu à l’Est de Cap Masoala plus précisément  vers la fin de la semaine
 La probabilité de voir évoluer la zone suspecte en une tempête tropicale est supérieure à 90% à partir de Dimanche. Cette information publiée par cycloneoi, blog spécialisé sur les cyclones tropicaux dans la journée d’hier a été confirmée par Météo Madagascar dans un communiqué  spécial. Les études météorologiques effectuées par les prévisionnistes d’Ampandrianomby  annoncent une poursuite progressive de l’intensification de la zone perturbée pour les prochaines 48 heures. « La zone suspecte suivie depuis plus d’une semaine a connu une amélioration de configuration durant les dernières 24 heures. Des amas nuageux se sont développés autour de son centre avec une consolidation de la circulation en basse couche. La pression au centre reste pour le moment estimée à 1004 Hpa. Le vent le plus fort est de l’ordre de 46 Km/h assez loin du centre » précise la Direction Générale de la Météorologie (DGM)
Pour toutes raison, souligne-t-elle, le stade de Tempête Tropicale pourrait être atteint vers samedi ou dimanche prochain. En termes de trajectoire, le scénario probable retenu ce jour (Ndlr : hier) dirigera le système vers les îles sœurs (Maurice/Rodrigues), ce qui laissera Madagascar à l’abri de danger potentiel. Toutefois, des convergences améliorées pourront déclencher des orages sur Analanjirofo et SAVA en liaison avec le système. « Le temps à Madagascar devrait ainsi rester de type classique mixte hivernal et estival suite à la persistance des alizés. Le risque de formation d’une Tempête Tropicale à l’Est de Madagascar est revu en hausse de modérée à fort à partir de demain. Une situation est désormais placée sous surveillance » rajoute météo Madagascar. « Les habitants de l'ensemble des Mascareignes et dans une moindre mesure de l'Est de Madagascar  notamment entre la péninsule de Masoala et Tamatave devront se renseigner régulièrement de l'évolution de la situation ces prochains jours » avance cycloneoi pour sa part.
Toujours selon la DGM, les conditions environnementales semblent s’améliorer lentement par humidification de la moyenne troposphère, baisse du cisaillement de vent et une diffluence soutenue en altitude. Le contenu énergétique de l’océan est correct (29°C).
Recueillis par KR.

Actuellement, une des trois femmes entraînées dans une affaire d’un voyage clandestin vers  Dubai, croupit en prison après le déferrement de l’affaire mardi. Il s’agit d’une présumée passeuse. La genèse de l’affaire. Samedi dernier, cette dernière  fut arrêtée par les limiers de la Police des enquêtes spécialisées. Le fil de l’enquête a permis  de retrouver ses traces dans le quartier des 67ha. L’interpellation a été rendue possible à la suite de sa  dénonciation par l’une des candidates au voyage. Mardi dernier, la première fut provisoirement incarcérée à l’issue de son déferrement.

L’affaire   a démarré par le guet-apens que la Police a tendu à l’une des candidates à l’émigration à Dubai. Elle était sur le point de demander une attestation de déclaration de perte en vue du remplacement d’un passeport lorsque le pot aux roses a été étalé au grand jour, du moins aux yeux de la Police. Pourtant, lorsqu’on l’avait soumise à une série d’interrogatoire, la dame n’a pas pu nier les faits. En effet, elle a fini par avouer son intention de partir pour Dubai où elle envisagera de travailler comme femme de ménage.

L’enquête a  aussi permis de savoir que son amie à elle était également sur le point de s’embarquer pour Dubai le 7 mars dernier, et qu’elle a déjà tous les papiers nécessaires comme le visa ou le billet d’avion lorsque la Police l’a interpellée. Enfin, elle a indiqué la piste de la présumée commanditaire, celle qui avait été interpellée aux 67ha.
Depuis ces deux dernières années, Dubai apparaît comme l’Eldorado pour certaines femmes du pays. Conscient de cette fascination de celles-ci pour cette nouvelle « Terre promise », le réseau de trafic d’êtres humains travaille d’arrache- pied pour y trouver une source d’argent facile, et ce, par l’arnaque pure et simple. C’est ce qui s’était produit en août 2019 lorsque les autorités aéroportuaires d’Ivato ont intercepté sept travailleuses malagasy. Comme avec cette récente affaire aux 67ha, les victimes se sont vu également le même genre de promesse, un emploi, alors qu’il n’en a été jamais question, sauf que sur le papier bien sûr.
Franck R.
 

Fil infos

  • Coronavirus à Madagascar - Le ver est dans le fruit
  • Dépistage massif au CCI Ivato et Ankorondrano - Les initiatives du Président rassurent les étrangers et les nationaux
  • Réquisition de la presse privée - Un débat futile et honteux !
  • Traitement du COVID-19 à Madagascar - Des signes encourageants de guérison !
  • Coronavirus - Le Président a confiance en la capacité du pays à maîtriser la pandémie
  • Madagascar face au coronavirus - Le SEFAFI interpelle sur les défaillances du système
  • Croisade contre la pandémie - Andry et Mialy Rajoelina sur le terrain
  • Coronavirus - La journée, l’angoisse et l’espoir d’un patient mis en quarantaine
  • COVID 19 - Kit de prévention de l’IMRA - Hors de portée du plus grand nombre
  • Première journée de dépistage rapide - 1 319 personnes testées, 7 cas positifs détectés

Recherche par date

« April 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff