Nos archives web

Grande nouvelle pour les férus de la balle ovale malagasy et annoncée hier par les dirigeants de la discipline. Il s’agit de la réouverture du mythique stade Malacam à Antanimena, considéré par le milieu comme le temple du rugby local. Après une fermeture de 3 ans, le stade flambant neuf peut être de nouveau fréquenté par les sportifs et les spectateurs.

La Une du 01 avril 2017

Publié le vendredi, 31 mars 2017

Le corps sans vie de S. R., cette jeune lycéenne de 18 ans, a été retrouvé vers 17h30 jeudi dernier dans un fourré de végétaux, situé à quelque 60 mètres de son domicile à Ambohitrarahaba. Aussitôt, le chef du quartier a informé la Gendarmerie à Ankadikely sur cette situation. En attendant que l’enquête n’élude ce meurtre, on a appris que la victime a quitté son foyer vers le début de l’après-midi, le 29 mars dernier. Elle a dû faire une excursion avec ses camarades de classes du lycée d’Analamahitsy sur les bords du marais Masay.

Ny talata 28 marsa lasa teo, dia jiolahy miisa telo no niharan’ny fitsaram-bahoaka tao amin’ny Fokontany Vohibinany Brickaville. Izy ireo izay voalaza fa nampihorohoro mponina tao Brickaville tao anatin’ny fotoana maro, amin’ny alalan’ny vaky trano.

Appui au secteur de l’énergie renouvelable. La protection de l’environnement et le développement du secteur de l’énergie renouvelable semblent actuellement importants pour les dirigeants de la Grande île. Par conséquent, les chauffe-eaux non électriques sont exemptés de droit de douane depuis le début de cette année 2017, parallèlement à des dispositifs fonctionnant à l’énergie renouvelable tels que les panneaux solaires qui sont exemptés de ce droit depuis l’année 2011, comme l’a expliqué une responsable auprès de la Direction des douanes, avant-hier.

L’association Hec (Hautes études commerciales) Paris Exed à Madagascar a présenté hier au siège de Dhl Ankorondrano les enjeux du développement de la formation « Executive Program Hec » à Madagascar et le concours baptisé « Trophée entreprises Hec ». Ce concours, dénommé « Trophée Bernard Ramanantsoa », est destiné à toutes catégories d’entreprise. Le concours vise à reconnaître les sociétes, notamment les Pme, à promouvoir les activités et réussites des entreprises tant au niveau national qu’international. C’est aussi une manière de valoriser l’entreprenariat à Madagascar.

Un aperçu de  cette affaire a déjà été étalé à la Une de certains journaux de la place il y a quelques jours. Un dossier, donnant les détails du mode opératoire des fraudeurs, circule ces derniers jours sous les manteaux. Il concerne un groupe d’indo-pakistanais ayant à sa tête le nommé R.A.M.J.H.K. et agissant à travers une entreprise individuelle écran dénommée « Tranombarotra F. » dont le gérant  -  qui n’est en fait qu’un prête-nom  -   est un Malgache du nom de R. Jeannot.

Une démonstration de force en dépit de la chaleur intense.  Trois disciplines notamment le basket-ball, le football et l’athlétisme ont été disputé lors d’une journée de rencontre sportive au cœur de la région Betsiboka samedi dernier. En réponse à l’invitation de la sénatrice Ravoninahitriniarivo Jeanine Gabriel à participer à la première édition du tournoi « Lalao Mafana Maevasoa », une quarantaine de journalistes d’Antananarivo ont décidé d’y aller pour défendre l’image de l’équipe sportive des journalistes.

La Une du 31 mars 2017

Publié le jeudi, 30 mars 2017

Selon les dictionnaires français, un micheton est une personne qui utilise les services d’un prostitué ou d’une prostituée, c’est-à-dire son (sa) client(e). Les responsables du parti présidentiel  Hvm s’activent depuis quelque temps déjà  à recruter ses futurs candidats lors de prochaines élections. Tout profil est valable.

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Recherche par date

« October 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff