Nos archives web

Adoption de loi. La loi sur les Zones économiques spéciales (Zes) sera soumise à la session ordinaire de l’Assemblée nationale au mois d’avril prochain, sauf changement, d’après les explications de Johary Rajosefa, directeur des services aux investisseurs au sein de l’organisme « Economic Development Board of Madagascar » (Edbm).

La célébration du Nouvel an malagasy est actuellement la source de discorde entre  diverses entités dans le pays, notamment à Antananarivo. Pour cette année, trois dates sont prévues pour la célébration dont le 28 mars, le 24 juin et le 20 septembre. La population est la principale victime de ce cercle vicieux. Pourtant, l’Etat reste muet. Il n’ose pas prendre la décision pour mettre à terme ce désaccord entre les Malagasy. Il n’a sorti ni un décret annonçant un jour férié, ni  apporté ses versions après la sortie de la date commune. Sur ce, le 28 mars ne sera pas pour le moment, un jour férié pour les Malagasy.

 

La Vérité (+) : Le Parti libéral démocrate ou  « Paika sy lamina ho an’ny daholobe » (Pld) s’est fait discret dans l’actualité ces derniers temps. Quel regard portez-vous sur la situation actuelle au pays, notamment en ce qui concerne les cas de vindicte populaire qui sont devenus monnaie courante ?

A bout portant du 28 mars 2017

Publié le lundi, 27 mars 2017

Les partenaires techniques et financiers (Ptf), membres du groupe thématique « secteur privé, secteur financier et industries extractives » rassemblent les ambassades des Etats-Unis, du Japon, de Grande-Bretagne, de France, d’Allemagne, la délégation de l’Union européenne, l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel, l’Agence française pour le développement et la Banque mondiale. Ils se sont réunis et ont fait une déclaration conjointe sur le système « Advance Cargo Declaration » (Acd).

Pour se disculper, les agents impliqués dans la dérive policière d’Antsakabary (Befandriana Nord) invoqueraient la subordination hiérarchique à laquelle ils sont soumis. Concrètement, ils soutiennent qu’ils n’avaient fait qu’exécuter les ordres émanant de leurs supérieurs et que de ce fait, ils seraient exempts de toute faute et responsabilité.

Omby miisa 700 no voaroban’ny dahalo tao amin’ny Distrikan’i Ikalamavony Fianarantsoa, ny faran’ny volana Desambra 2016 lasa iny. Tsy nisy tratra ireto mpangalatra ireto tamin’io fotoana io ka nidina ifotony nijery ny zava-misy ny Polisim-pirenena tao Fianarantsoa.

Dans la dignité !

Publié le lundi, 27 mars 2017

Nous avions déjà eu l’occasion d’évoquer, ici, le minimum de conduite à tenir autour de la commémoration de la date du 29 mars 1947 afin de réveiller les consciences. A la veille de ce jour historique, on ne peut pas rester indifférent sans émettre, en toute humilité, un rappel qui nous parait indispensable. Les avis divergent, encore, concernant les tenants et aboutissants des « Evènements de 47 ». Les deux camps à l’époque, le pouvoir colonial et les leaders du Mouvement démocratique pour la rénovation de Madagascar (Mdrm) campaient sur leurs positions. Des « historiens » à la solde de la Métropole véhiculèrent des « informations » montées de toutes pièces et minimisèrent l’ampleur des dégâts humains.

Barea - Debah kely toujours hospitalisé

Publié le lundi, 27 mars 2017

Le défenseur de l’équipe nationale malagasy, Rambeloson Toavina dit Debah Kely,  se trouve depuis dimanche à l’hôpital. Victime d’un choc frontal avec un attaquant de Sao Tomé-et-Principe lors du match remporté 3-2 par les Barea dimanche,

La Une du 27 mars 2017

Publié le dimanche, 26 mars 2017

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Recherche par date

« October 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff