Les conditions d’obtention remise en cause par la France. Désormais et plus précisément à partir du 30 mars 2020, les permis de conduire malagasy ne pourront plus être échangés en France. En raison de l’harmonisation européenne en matière de conditions de délivrance des permis de conduire et ce afin de stabiliser juridiquement les échanges de permis de conduire étrangers, la France s’est engagée dans une réforme de son dispositif d’échange des permis de conduire. Dans un communiqué publié par l’ambassade France à Madagascar, hier, il a été évoqué que les conditions de délivrance des permis de conduire à Madagascar s’étant avérées, après examen, éloignées des critères européens intégrés dans notre propre réglementation.   

Publié dans Société

Les 6 camions du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) et ceux de l’Armée malagasy, transportant des aides à 3 198  foyers, ont quitté la Capitale, hier, pour rejoindre Ambato-Boeny, Mampikony, Port-Bergé, Tsaramasoandro, Anjiajia, Andranofasika et Ambondromamy. Il s’agit des dons collectés par le BNGRC au profit des sinistrés à cause des dernières intempéries. Cette première vague de produits est constituée de 63 960 kg de riz, 13 950 kg de légumineuses, 3 188 litres d’huile, 12 986 pièces de savon, 5 370 kg de sucre ainsi que des vêtements. D’après le directeur général du BNGRC, Elack Andrianjaka, toutes les Régions sont prioritaires.

Publié dans Société
mercredi, 05 février 2020

Mais, quel gâchis !

Que de gaspillages ! Des dilapidations ! Des escroqueries et de l’anarchie ! Quel gâchis que le défunt régime de l’étiquette « HVM » nous a faits subir! Le 11 novembre 2016, nous avions eu déjà l’occasion d’attirer l’aimable attention du public sur les erreurs graves perpétrées par les dirigeants aux cravates bleues et cela à l’encontre de nos jeunes étudiants boursiers en Chine. En fait, ils n’ont reçu durant des mois d’études aucune allocation à titre de bourses. Le régime en place ignorait outrageusement leur « existence ». Certains parmi eux ont terminé le cycle d’études de deux ans, d’autres de quatre ans mais ils n’ont pas pu obtenir de diplômes.

Publié dans Editorial

Développement du paiement électronique à Madagascar. MasterCard, l’un des leaders mondiaux en termes de solution de paiement électronique, vient de signer un protocole d’entente avec la BNI Madagascar, hier à Analakely, dans les locaux de cette dernière.  MasterCard vient ainsi se faire une place sur le marché malagasy. A travers ce partenariat, la banque sera désormais en mesure de présenter à ses clients de nouvelles options de cartes bancaires. « Nous étendons nos produits. Nous offrons ainsi le choix à nos clients pour faciliter leurs transactions au quotidien », a soutenu Alexandre Mey, directeur général de la BNI Madagascar.

Publié dans Economie

Une conséquence directe du Brexit. Les Britanniques ont commencé à tisser une relation commerciale avec Madagascar avant même qu’ils ne quittent officiellement l’Union européenne. En effet, le Royaume-Uni a déjà élaboré un programme de partenariat commercial appelé « UK Aid » dans huit pays pilotes, y compris Madagascar. Le projet mis en place se focalise sur le commerce de produits textiles et de vêtements entre Madagascar, le Royaume-Uni et l’Union Européenne. Il faut dire qu’on était déjà préparé à l’avance vu que l’appel à candidatures a déjà été clôturé au mois de septembre dernier.

 

Publié dans Economie

Deux plaintes pour usage de faux et une autre pour abus de confiance. Telles sont les accusations sur Ny Rado Rafalimanana portées par une de ses relations d’affaires au mois de mars de l’année dernière. Apparemment,  la plaignante a été finalement entendue à voir les informations véhiculées, ces derniers temps, affirmant l’existence d’une interdiction de sortie du territoire  (IST) à cet opérateur économique basé en dehors du pays et qui se dit également ambassadeur d’une association internationale. Un titre pourtant réfuté par les autorités malagasy et ce depuis le précédent régime qui a classé sans suite sa demande d’accréditation à Madagascar.

 

Publié dans Politique

Le Conseil municipal a adopté le budget 2020 de la Commune urbaine d’Antananarivo. Un budget primitif de 106 milliards d’ariary  qui doit permettre au nouveau maire Naina Andriantsitohaina d’exécuter son programme. Des polémiques ont surgi par rapport à certains points de ce budget. Le président du Conseil municipal d’Antananarivo Andriamparany Ralitera apporte des précisions sur ces points qui font débat.

 

Publié dans Politique

Le président du Sénat Rivo Rakotovao a été, une fois de plus, débouté par la Haute Cour constitutionnelle. Cette dernière n’a pas déclaré caduque les ordonnances pris par le Président de la République. Elle enjoint le Gouvernement à déposer un projet de loi de ratification au cours de la prochaine session ordinaire du Parlement. Les ordonnances financières sont exemptées de ratification.

 

Publié dans Politique
mercredi, 05 février 2020

LA UNE DU 06 FEVRIER 2020

Publié dans La Une

Fil infos

  • Scandale dans la recherche du vaccin contre le Covid-19 - L’Afrique comme cobaye, selon deux officiels français !
  • Confinement partiel - Stop ou encore ?
  • Lutte contre la propagation du coronavirus - L’Etat commande 5 millions de cache-bouches aux industries locales
  • Coronavirus à Madagascar - Le ver est dans le fruit
  • Dépistage massif au CCI Ivato et Ankorondrano - Les initiatives du Président rassurent les étrangers et les nationaux
  • Réquisition de la presse privée - Un débat futile et honteux !
  • Traitement du COVID-19 à Madagascar - Des signes encourageants de guérison !
  • Coronavirus - Le Président a confiance en la capacité du pays à maîtriser la pandémie
  • Madagascar face au coronavirus - Le SEFAFI interpelle sur les défaillances du système
  • Croisade contre la pandémie - Andry et Mialy Rajoelina sur le terrain

La Une

Recherche par date

« February 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  

Editorial

  • A plein régime
    Désormais, la Haute Cour de Justice (HCJ) fonctionne à plein régime. En effet, après la prestation de serment des députés désignés, le mardi 21 janvier 2020, les onze membres de la HCJ sont au grand complet et pourront effectivement entamer leur mission. D'emblée, il s'agit là d'un coup de poker du régime IEM de Rajoelina Andry Nirina. Le pari annoncé de vouloir éradiquer jusqu'à la racine l'impunité entre dans sa phase décisive.  

A bout portant

AutoDiff