Politique

Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar

Publié le mercredi, 03 octobre 2018
Le dernier -né des partis politiques à Madagascar  vient de voir le jour. Il a pour ambition d’apporter un changement radical à Madagascar. Hier, l’Antoko Repoblikanina a été officiellement présenté à travers une conférence de presse. « En dépit du qualificatif de République, des régimes qui se sont succédé, et face aux réalités que dirigeants et dirigés ont présentées, force est de constater que la notion de « res publica » demeure fictive et l’effectivité de ses idéaux un champ à travailler », lance Hasina Raveloson, président de ce parti expliquant notamment le choix du nom du parti. « Un regard synoptique de nos soixante…

Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy

Publié le mercredi, 03 octobre 2018
Notre article intitulé « Mbola Rajaonah, en mode mercenaire de Marc Ravalomanana » (cf notre édition du mardi 03 Octobre dernier) semble ne pas avoir laissé indifférent Hery Rajaonarimampianina. Le double langage adopté par Mbola Rajaonah serait en effet resté en travers de la gorge du Président démissionnaire, à tel point qu’il aurait décidé de rompre définitivement le pont avec celui qui fut son homme de confiance. Une donne qui ne joue nullement en faveur, ni du candidat N°12, ni de celui pour qui ce dernier a été trahi, à savoir Marc Ravalomanana, encore moins du « traître » lui-même, bien au contraire.Il serait…
Les magouilles continuent ! Outre les feux de brousse qui détruisent la couverture forestière du Vakinankaratra, les trafiquants de bois précieux font également  des ravages. Deux proches de l'ex - Président Hery Rajaonarimampianina seraient même impliquées dans ce genre de pratique illicite. A preuve, un gros véhicule immatriculé 6577 TN rempli d'environ 448 bois de palissandre et 400 pins fraîchement coupés a été pris sur le fait, samedi dernier, à Tsinjoarivo Ambatolampy. Les bois en question sont issus d'une aire protégée à Ambalaomby Anosibe An'ala. Deux femmes réputées dans le commerce illégal de bois seraient les cerveaux de l'opération. Elles…
L'ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, Anicet Andriamosarisoa, qui avait quitté son poste à la faveur du dernier changement de Gouvernement et réputé proche de l'opératrice économique Claudine Razaimamonjy,  est dans la ligne de mire de la Direction générale du contrôle financier (DGCF) auprès du ministère des Finances et du Budget. Selon un document émanant de cette direction générale daté du 12 juin 2018, le ministre aurait ponctionné abusivement et indûment au total 517 millions d'ariary dans les caisses de Tahiry Aina ho an'ny Fanatanjahantena sy Itsinjovana ny Tanora (TAFITA) un organisme rattaché à son département ministériel. Si…
Opaque. Dans un communiqué, un collectif des organisations nationales et internationales œuvrant dans des domaines variés, exprime son inquiétude vis-à-vis d'un accord signé à Beijing (Chine) le 5 septembre dernier, deux jours avant la démission du Président Hery Rajaonarimampianina. L'événement a eu lieu en marge du dernier Sommet Chine-Afrique auquel a participé l'ancien locataire d'Iavoloha.
Bien que n'étant plus Président de la République de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, candidat à sa propre succession, continue d'utiliser les prérogatives de puissance publique pour faire sa précampagne. En fin de semaine dernière, Hery Rajaonarimampianina, ancien Président de la République de Madagascar, a procédé à l'inauguration d'infrastructures à Mahanoro dans l'Est de la Grande-île,  selon les informations répercutées dans la presse locale hier.  Il aurait également remis des motocyclettes à des élus locaux. Pour le déplacement vers cette localité, Hery Rajaonarimampianina a choisi de voler à bord d'un avion privé, accompagné à cette occasion d'une délégation, comprenant notamment de hauts…

Découverte macabre à Andraisoro - Plusieurs zones d'ombre à élucider

Publié le mardi, 25 septembre 2018
Près de 72 heures après la découverte du corps sans vie d'une jeune maîtresse de maison de 29 ans à Andraisoro, les enquêteurs ne sont pas encore au bout de leurs investigations. La raison à cela, c'est que plusieurs et nouveaux éléments de l'enquête sur cette affaire, ne cessent d'atterrir entre leurs mains. Ce qui fait donc que les 6 suspects seraient toujours soumis à un interrogatoire au bureau de la Gendarmerie à Betongolo. Il se trouve  que certains effets personnels de la victime, sauf son portable, selon l'information,  seraient intacts au moment où ceux qui ont fait le constat…

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff