Politique

 72 heures après la décision prise par la Haute cour constitutionnelle et relative à la requête des députés pour le changement  en vue de la déchéance du Président de la République, le syndicat des magistrats de Madagascar (SMM) est sorti de son silence. Par le biais d'un communiqué de presse, le bureau se dit consterné face aux violations des principes constitutionnels et des lois en vigueur perpétrées par la HCC.
Les dispositions de l'article 72 de la Constitution prévoient la déchéance d'un député s'il change de groupe politique ou s'il dévie de la ligne de conduite de son groupe parlementaire. Son application touche actuellement certains des députés élus sous les bannières du parti politique « Miaraka amin'ny prezida Andry Rajoelina » (Mapar), du « Tiako i Madagasikara » (Tim) et du parti « Malagasy Miara-Mianga » (Mmm). Notons à titre d'exemple, les  Charlot Rabenerika, Benjamin Andriamitantsoa ou encore Milavonjy Philobert.
Cinq jours. Tel fut le délai fixé par la Haute Cour Constitutionnelle au Président de la République pour finaliser la mise en place de la Haute Cour de Justice(HCJ). Selon l'article 3 de sa décision du 25 mai dernier, la HCC a fixé l'échéance à partir de cette date pour que le Président de la République prenne « le décret de constatation de la désignation des représentants de l'Assemblée Nationale, du Sénat et du Haut Conseil pour la Défense de la Démocratie et de l'Etat de Droit, à l'exception des membres de droit prévus par les articles 136.1°, 2° et…
Victime d’un effet boomerang. La Haute Cour constitutionnelle a rendu publique vendredi dernier sa décision suite à la requête aux fins de déchéance du Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Ce dernier est maintenu en place. La HCC a en revanche requis la dissolution du Gouvernement. Il devra en sus nommer un Premier ministre de consensus et nommer les ministres, surtout ceux de souveraineté. La HCC a également recommandé l’organisation d’une élection présidentielle anticipée durant la saison sèche. Bref, une décision politique que juridique largement commentée par les observateurs durant le week-end. A l’unanimité, ces derniers tirent la conclusion d’un…

Majorité à l’Assemblée nationale - Le HVM une coquille vide

Publié le dimanche, 27 mai 2018
« Parlementaires de la majorité ». Telle est l’appellation que veulent désormais porter les députés pro – régime.  Une appellation volontairement destinée à semer la confusion et qui risque d’ouvrir la voie à toutes sortes d’interprétations erronées de la décision de la Haute Cour Constitutionnelle, publiée vendredi dernier. L’intention forcing du HVM à vouloir s’attribuer la prérogative de nommer un Premier ministre se murmure actuellement.Pire, selon certaines indiscrétions, le Président Hery Rajaonarimampianina en personne aurait appelé le Premier ministre Mahafaly Solonandrasana à Iavoloha pour le « rassurer » qu’il restera Chef du Gouvernement. Des faits qui laissent penser que les…
  Une délibération difficile pour les juges d’Ambohidahy. Malgré tout, la Haute Cour Constitutionnelle a finalement publié sa décision suite à la requête aux fins de déchéance déposée par les 73 députés ainsi que quelques particuliers. Une décision qui est davantage perçu comme à caractère politique que juridique. De prime abord, la HCC estime que les requêtes sont déclarées recevables et que « la non mise en place de la Haute Cour de Justice (HCJ) est constatée ».  Dans l’article 3 de sa décision, la HCC indique que « dans les cinq (05) jours suivant la présente Décision, le Président de…
« L’Initiative pour l’Emergence de Madagascar (IEM) est désormais mis sur les rails ». Les travaux du premier forum international initié par cette plateforme créée par Andry Rajoelina ont pris fin hier. La salle de conférence du Carlton d’Anosy a abrité la cérémonie de clôture, sous la présidence de ce dernier, président de l’IEM. Les deux derniers jours, intenses en réflexion et riches en idées, « ont permis d’instaurer les grandes lignes du TGV ou  Travaux  à Grande Vitesse avec l’IEM. Madagascar est désormais sur les rails », commente Andry Rajoelina dans son discours de clôture.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff