Politique

La tisane Covid-Organics vient encore de faire ses preuves. Outre le nombre de personnes guéries qui ne cesse d’augmenter à Madagascar, les effets de ce remède traditionnel élaboré par les chercheurs de l’IMRA (Institut Malgache de Recherches Appliquées) sont aussi reconnus dans les pays africains qui en ont bénéficié. A l’exemple du Tchad qui a déjà révélé le succès de l’utilisation de ce tambavy malagasy. Rappelons que le gouvernement tchadien a dépêché un avion spécial en vue de récupérer 1200 doses de Covid-Organics (dont 600 doses curatives et 600 doses préventives) à Madagascar le 09 mai dernier.
Comme annoncé depuis plusieurs jours, par le ministère des Affaires étrangères, de mettre en place le dispositif de rapatriement pour les Malagasy bloqués à l'étranger, c'est une première vague de 177 compatriotes qui ont regagné Antananarivo hier en début de soirée, en provenance du Koweït via la compagnie Qatar Airways. Ce premier groupe qui, comme le prévoit le protocole, a été isolé pour les deux prochaines semaines. L'aéronef de cette compagnie a atterri sur le tarmac de l'aéroport international hier, en fin d’après-midi, en provenance de Koweït.
Depuis le 19 mars dernier, date de l’annonce officielle de la première contamination à Madagascar, le pays a identifié jusqu’à hier 1 052 cas confirmés du Covid-19. 233 d’entre eux ont recouvré la santé après avoir rempli tous les critères de guérison, notamment la disparition de symptômes ainsi que le résultat négatif des tests de confirmation. Malheureusement, 9 patients dont 8 hospitalisés à Toamasina et ayant présenté des formes symptomatiques graves ont succombé. Ce qui fait actuellement 811 cas positifs en cours de traitement auprès des établissements sanitaires dans la Capitale et au niveau des autres provinces, à  l’exception de…
Dans un communiqué, rendu public hier, les membres de la commission politique du Tous ensemble pour Madagascar (TEM) ont fait part de leur point de vue sur la situation politique à Madagascar. Ils reviennent notamment face à la gestion de la pandémie à Madagascar et aux récents développements de la politique à Toamasina. Ces membres de la diaspora saluent la gestion de la pandémie. "Aujourd’hui, face à la pandémie du Covid-19, Madagasikara est devenue la référence du savoir-faire et de la recherche du continent africain dans la lutte contre le coronavirus. Les essais cliniques continuent pour parfaire le remède traditionnel…
Soulagement et inquiétudes. C’est le sentiment qui anime les Malagasy suite au communiqué émis samedi par le ministère des Affaires étrangères de Madagascar. Le communiqué mentionne le projet des autorités malagasy de rapatrier les compatriotes bloqués à l'étranger à la suite de la fermeture des liaisons aériennes, non seulement à Madagascar, mais presque dans le monde entier. Les statistiques non officielles évoquent un millier le nombre des Malagasy victimes du cloisonnement des Nations face à la pandémie du Covid-19. L'annonce du Gouvernement de rapatrier les Malagasy se trouvant dans cette situation fait la joie de leurs proches. " C'est une…
Doucement mais sûrement. La crise sanitaire liée à la propagation du Covid-19 n'a pas vraiment influencé l'avancée des travaux relatifs aux différents projets présidentiels. Des projets présidentiels qui s'apparentent aux 13 « Velirano » du Président de la République, Andry Rajoelina avant son accession à la magistrature suprême du pays. A l'instar des ouvrages menés sur la route nationale n°44 reliant Moramanga et Ambatondrazaka qui sont plutôt sur la bonne voie. Une promesse que le Chef de l'Etat avait faite à la population de l'Antsihanaka durant la campagne électorale.
Vyvato Rakotovao est revenu sur le devant de la scène politique récemment suite à sa nomination en tant que gouverneur de la Région Vakinankaratra. Au cours d’un entretien avec l’ancien ministre, il a évoqué plusieurs sujets : sa carrière, le Vakinankaratra ou encore la polémique autour du Rovan’Antananarivo.  

Fil infos

  • Gouvernement Ntsay - Aucun remaniement à l’ordre du jour !
  • Reconfinement d’Analamanga - Une décision à ne pas prendre à la légère
  • Campagne de vanille - Pressing des certains opérateurs
  • Route nationale secondaire 34 - Un pont métallique réhabilité par la direction régionale
  • Aéroport d’Ivato - Arrivée de 14 tonnes d’équipements sanitaires en provenance de Chine
  • Malagasy bloqués à l’étranger - Reste 700 ressortissants à rapatrier
  • Iles Eparses - Le rapport de connexité avec l’État malgache
  • Lutte contre la propagation du coronavirus - Des mesures draconiennes pour Analamanga
  • Manque de transparence - Précision du ministre des Finances
  • Retour au confinement - L’heure de se montrer tous responsables !

La Une

Editorial

  • Effets délétères
    Les rafales de balles réelles du Covid-19 frappent de plein fouet le pays. Elles atteignent malheureusement des cibles stratégiques. L’ennemi  gagne du terrain. La Grande île est en guerre ! L’état-major de guerre change de tactique et opte décidément pour la manière forte. Devant la gravité de la situation au front, le chef de guerre donne l’ordre de déployer l’artillerie lourde. La bataille est difficile. En cause, deux mobiles majeurs. Un d’abord, dans le camp adverse, on a affaire à un redoutable ennemi dont la force principale réside sur le fait qu’il est « invisible ». Deux, le commandant en chef des Armées se confronte à un problème quelque peu complexe en raison de l’atmosphère d’indiscipline qui règne dans les rangs des guerriers. Les « simples soldats » vont en ordre dispersé. Leurs chefs sur terrain ont du mal à les mettre au pas. Ainsi, l’ennemi jouit l’avantage dû à son invisibilité mais le bordel du…

A bout portant

AutoDiff