Politique

Le ministre de la Sécurité publique Mamy Jean Jacques Andrianisa a vu son solde suspendu, d’après les informations révélées par une source proche du dossier. Autrement dit, le numéro un de la Police nationale n’a pas perçu son salaire pour ce mois en cours. Le contrôleur général de la Police nationale fait donc partie des nombreux fonctionnaires au sein de son département et des autres départements ministériels qui ont vu leurs soldes suspendus ce mois de décembre. A priori, le nom du ministre Mamy Jean Jacques Andrianisa figurerait dans la liste des fonctionnaires non déclarés, raison pour laquelle son solde…

Communication de la Présidence - Hery Rajaonarimampianina ridiculisé

Publié le lundi, 18 décembre 2017
 Lors de l ‘inauguration de la gare routière Maki pour les axes Nord et ouest, ainsi que la nouvelle station-service Total, le président de la République Hery Rajaonarimampianina a pris place dans un « taxi-brousse » de la coopérative Kofiamo partant d’Anosizato en direction d’Andohatapenaka. La communication du régime Rajaonarimampianina a fait du tapage autour de ce déplacement du Chef de l’Etat. Certaines presses pro-régime ont vite fait de célébrer un dirigeant « proche du peuple ». 

Noël et fin d’année - Dame pluie répond présent

Publié le lundi, 18 décembre 2017
Une précipitation abondante. C’est ce que les techniciens météo prévoient pour les fêtes de fin d’année, non seulement sur les hautes terres y compris Analamanga mais aussi dans plusieurs régions de Madagascar. A l’exemple du week-end de la Nativité, des averses orageuses seront prévues dans les provinces d’Antananarivo et de Fianarantsoa et ce à partir de jeudi prochain.
Malgré son silence médiatique, l’ancien président de la Transition Andry Rajoelina n’est pas pour autant absent de la scène internationale. En effet,  l’ex – homme fort du régime transitoire a répondu présent au  « China-Africa Investment Forum », à Marrakech, au Maroc les 27 et 28 novembre derniers. Une présence remarquée puisque  le leader du Mapar a été accueilli en tant qu’ancien Chef de l’Etat malagasy. Co-organisé par le ministère marocain de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique du Royaume du Maroc, Jeune Afrique Media Group et BOAO Business Consulting, ce forum est décrit comme un rendez – vous…
L’expression « au ras des pâquerettes » est quelque peu désuète. Cependant elle illustre avant tout la politique étrangère du régime Rajaonarimampianina, souvent en dessous de la moyenne.   Pour rappel, la politique étrangère est définie comme étant l'action menée par un Etat en vue d'établir des relations diverses avec d'autres Etats, de coopération internationale, commerciale, diplomatique et militaire, etc. C'est le ministère des Affaires étrangères qui conduit effectivement la politique extérieure de son pays sous contrôle gouvernemental.  S’il existe un domaine où le régime actuel échoue plus qu’ailleurs, c’est bien la politique étrangère.

Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre

Publié le dimanche, 17 décembre 2017
Dans la dernière ligne droite de son mandat, Hery Rajaonarimampianina tenterait de donner un second souffle, le dernier, à son équipe. Figure parmi les stratégies à adopter, le toilettage du Gouvernement de Mahafaly Olivier Solonandrasana. Celui-ci qui occupe également le poste de ministre de l’Intérieur est même annoncé, par Dame rumeur, comme dans la liste des partants. Dans ce cas, il s’agit plutôt d’un changement de Gouvernement que d’un toilettage. Reste à savoir ainsi qui deviendra le dernier locataire du Palais de Mahazoarivo de la première partie de la 4e République. Mais dans l’état actuel, les discussions dans les salons…
Suspectés dans une affaire d'embarquement illicite et en contrebande de bois de rose, un administrateur civil et un haut responsable militaire du District de Soanierana Ivongo et de la Région d'Analanjirofo, ainsi que cinq autres personnes, ont été déférés auprès de la Chaîne pénale anti-corruption, hier.

Fil infos

  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »
  • Perception de droit de visa par Ametis - Un détournement de deniers publics
  • Calendrier des élections- Un suspense inquiétant
  • Trafic de personnes vers la Chine - Une fille malgache vendue à 24 millions d’ariary
  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle
  • Voyage en France - Marc Ravalomanana libre comme l’air !
  • Toamasina - Narson Rafidimanana refait surface
  • Investissement en 2018 - Madagascar au fond des abîmes

Editorial

  • Quid du logement !
     Le cyclone tropical Ava frappa durement l’île d’est en ouest et laissa d’importants dégâts. Pertes en vies humaines, destructions des infrastructures de base,  cultures vivrières endommagées et demeures en désolation. En gros, un douloureux bilan.  Le cas hypothétique des habitations humaines nous attire particulièrement l’attention  dans cette colonne. A chaque fois qu’une tempête ou autre débarque, on s’empresse souvent à noter, après avoir constaté les dégâts humains, les ravages des maisons d’habitation. Des milliers de sans abris ne trouvaient où se réfugier. Il faut souligner qu’avec le travail et la nourriture, la demeure humaine ou l’abri fait partie des trois besoins basiques de l’homme. Les indicateurs de base de la pauvreté se concentrent surtout à ces trois éléments incontournables. Domaines où la plupart des dirigeants politiques, inaptes et incompétents, trébuchent. Des écueils où ils ne parviennent jamais à surmonter. La politique du logement n’existe nulle part ailleurs.

A bout portant

AutoDiff