Politique

Le gouvernement de Mahafaly Solonandrasana Olivier devra être dissout au plus tard mardi prochain. C’est l’avis rendu hier par la Haute Cour constitutionnelle suite à la requête du Président de la République pour demander un avis d’interprétation sur certains points de la décision de la HCC du 25 mai dernier.   Ambohidahy met les choses au clair. Dans l’article 3 de son avis n°033-HCC/AV du 1er juin 2018, la HCC émet l’avis que : « La cessation de fonction du Premier ministre et du Gouvernement a lieu suite à un Accord politique ou, faute d’accord, dans le cadre de l’exécution de la…

Visa aux frontières - Ametis étend son empire

Publié le jeudi, 31 mai 2018
Après l’aéroport international d’Ivato, la société Ametis étend son empire en s’installant à partir de ce jour à Ste Marie, Nosy Be et Toamasina. C’est à cette société française que l’Etat malagasy a octroyé le droit de délivrance de visa d’entrée à Madagascar aux frontières. Et dans la foulée, c’est elle également qui collecte et encaisse les frais afférents. 

Changement de Gouvernement - Pour qui sonne le glas ?

Publié le jeudi, 31 mai 2018
Quel que soit le cas de figure envisagé, accord politique ou  mise en œuvre de la Décision de la HCC, une chose est sure : Le Gouvernement Mahafaly Olivier vit ses dernières heures. Une perspective inquiétante pour certaines figures de proue du régime, notamment ceux qui avaient trempé dans les malversations et autres détournements impliquant le Gouvernement, ou tout simplement qui en ont profité.  A tout seigneur, tout honneur. Celui qui risque d’être le premier à entrer dans la zone de turbulence est le Premier ministre sortant lui-même. La raison en est que l’affaire qui va tout naturellement le rattraper est…

Réunion du CFM au CCI d’Ivato - Le Mapar claque la porte

Publié le jeudi, 31 mai 2018
Hier dans l’après-midi s’est tenue au Centre de conférence international d’Ivato, la rencontre « au sommet » initiée par le Conseil pour le fampihavanana malagasy (CFM) présidé par Maka Alphonse. Dénonçant une mascarade, le groupement MIaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina a quitté la table. La rencontre initiée par le CFM d’hier à Ivato a été boycottée par les anciens chefs d’Etat Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina et l’actuel Chef de l’Etat Hery Rajaonarimampianina qui se sont fait représenter par des émissaires. L’ancien président l’Amiral Didier Ratsiraka a été le seul Chef d’Etat à faire le déplacement pour cette rencontre qui était annoncée…
Cri de détresse. Les natifs d'Antsiranana ont lancé un fervent appel pour une réhabilitation urgente de l'axe reliant Ambilobe - Vohémar, dans la partie Nord de l'île.  « Le mauvais état de cette route fait énormément jaser la population locale et devient un obstacle au développement économique de la région », déplore Johnfrice Bekasy, président de la FITEFA (Fikambanan'ny teraky ny faritra Antsiranana) au cours d'un point de presse hier à l'hôtel Carlton Anosy. Il n'a pas manqué de souligner les productions qui constituent les principaux atouts de cette région à savoir la vanille, le café, le girofle, entre autres…

Décision de la HCC - Le régime joue la montre

Publié le mercredi, 30 mai 2018
Des manœuvres dilatoires. A quelques heures de la limite d'exécution des décisions de la Haute cour constitutionnelle (HCC), le régime en place tente de jouer la montre dans le dessein de retarder l'échéance. Hier, le Président de la République, celui du Sénat et de l'Assemblée nationale auraient déposé respectivement  une demande d'avis sur certains points de la décision émise par les juges d'Ambohidahy vendredi dernier. Alors que tout le monde s'attend à une dissolution du gouvernement d'ici peu et à la prestation de serment des membres de la Haute Cour de Justice, prévue hier, Rajaonarimampianina et sa clique font toujours…

Sortie de crise - Non à une nouvelle transition

Publié le mercredi, 30 mai 2018
L'idée d'une nouvelle transition pour résoudre la crise actuelle dans le pays fait de nouveau son chemin ces dernières heures. Les informations en ce sens se propagent partout en semant la confusion dans les esprits. Il s'agirait de la création d'un gouvernement de salut public doté des pleins pouvoirs qui préparerait la tenue d'élections dont le mandat n'excèderait pas un an et composé d'une dizaine de membres tout au plus.

Fil infos

  • Permis biométrique - Mahafaly Olivier doit répondre de l’arnaque du siècle
  • Calendrier électoral - Le Premier ministre entretient le flou
  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »

Editorial

  • Problème d'éthique !
    En 15 +2 jours de la nomination du Premier ministre de consensus (PMC), la situation politique malagasy n'a rien évolué. Nommé le 4 juin 2018, Ntsay Christian n'est pas encore sorti de l'auberge. En dix jours d'existence, le Gouvernement tente, tant bien que mal, de démarrer.Sur la Place du 13 mai, la tension ne baisse pas.

A bout portant

AutoDiff