Politique

Sans détours, le président du Haut Conseil pour la défense de la démocratie et de l’Etat de droit, Navony Lenoble, donne une interview sur le bilan des activités de cet organe. Malgré le manque de moyens financiers, des efforts ont été déployés pour atteindre les objectifs fixés par la Constitution. Le président de cet organe incite tout un chacun à respecter les piliers du développement durable que sont la démocratie, l’Etat de droit, la bonne gouvernance et les droits de l’homme. Interview.  
La restitution des îles Eparses figurait à l’agenda du régime pour l’année 2019. Des réunions de la commission, jusqu’à la tenue d’une concertation nationale, cette restitution est un passage obligé et non négociable. Désormais, elles passent d’îles Eparses à Nosy malagasy dont la date fixée est la fête de l’indépendance 2020. Après l’ancien Président Didier Ratsiraka, seul le Président Andry Rajoelina a eu le courage de revendiquer les îles Eparses, les îles Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India. Des îles appartenant à Madagascar mais qui lui ont été soustraites arbitrairement peu de temps avant l’accession à l’indépendance.…
La Commission Electorale nationale indépendante avait annoncé provisoirement la victoire d’Andry Rajoelina le 27 décembre 2018 avec 55,66 % des suffrages lors du second tour disputé le 19 décembre, contre 44,34 % à Marc Ravalomanana. Une victoire validée par la Haute Cour constitutionnelle le 8 janvier 2019 qui rejeta toutes les requêtes de son rival Marc Ravalomanana. Le 19 janvier 2019, Andry Rajoelina a prêté serment dans le Stade de Mahamasina, devant une foule de 40 000 personnes, une trentaine de représentants diplomatiques, cinq chefs d’Etat africains et l’ancien Président français Nicolas Sarkozy. C’est la première fois dans l’histoire du pays que l’investiture du…
Après mûre réflexion, le président de l’église protestante réformée de Madagascar (FJKM), le pasteur Irako Ami Andriamahazosoa, rectifie sa position sur la loi sur la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG). Hier, le numéro Un de la FJKM a publié une déclaration dans laquelle il consent à dire que  « la loi adoptée par le Parlement dernièrement concernant la lutte contre les violences basées sur le genre (…) n’a rien à voir avec le mariage entre deux personnes de même sexe ». Vendredi dernier, le pasteur était sorti de son mutisme pour dénoncer au cours d’une déclaration, le mariage…
Noël approchant, le Président de la République Andry Rajoelina et son épouse Mialy Rajoelina ont chouchouter les collaborateurs et la grande famille de la Présidence de la République de Madagascar. Chaque employé a reçu un panier garni de produits de première nécessité et des victuailles. On y trouve du riz, de l’huile, du lait concentré, des biscuits, des boissons et l’inévitable volaille. Des jouets ont également été remis aux enfants du personnel. L’évènement a eu lieu, hier dans la matinée, au Palais d’Etat d’Ambohitsorohitra au cours d’une modeste fête. C’est une coutume qui n’est pas prête d’être bannie. Dans l’administration…
Insaisissables ! Quatre personnes frappées d'avis de recherche depuis deux, cinq mois et douze mois courent toujours dans la nature et hument encore l'air libre. Ces recherchés ont défrayé la chronique policière et judiciaire malagasy de ces derniers mois en accomplissant des actes répréhensibles, meurtre et arnaque. En dépit des avis, les Forces de l'ordre n'arrivent pas à appréhender les fugitifs faisant ainsi naitre le doute au sein de l'opinion et notamment de leurs victimes sur la volonté réelle de les mettre à l'ombre. Alain Zaheraly Rostand,  Eric Mario dit Rambo, Ramangasoavina Gérald et Jo Willy Rabe, telles sont les…
Stop ! Le porte-parole du Gouvernement, Lalatiana Andriatongarivo, ministre de la Communication et de la Culture, a dénoncé les mensonges à l'origine de la polémique autour de la loi sur la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG).  Une polémique qui doit dorénavant s'arrêter là. Pour mettre un terme à la polémique née dans le microcosme politico-social, sur la loi sur la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG), adoptée dernièrement par le Parlement, Lalatiana Andriatongarivo a dénoncé des mensonges colportés pour des raisons politiques, dans une déclaration publiée samedi dernier.  

Fil infos

  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle

La Une

Editorial

  • Défi titanesque
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina donnera demain 19 janvier le coup d’envoi du reboisement national d’une envergure pharaonique jamais atteinte depuis 1960. Un travail de titan dont l’objectif vise à mettre en terre 19 millions de plants à travers tout le pays. Madagasikara doit, à la fin du premier mandat de l’actuel Président, retrouver son espace national recouvert d’arbres comme ce fut le cas auparavant. Il s’agit d’une priorité vitale pour le pays. Jadis une Ile verte avant d’être surnommée ironiquement  « l’Ile rouge » suite à la disparition inquiétante de la forêt, Madagasikara doit impérieusement retrouver son identité naturelle. Selon « Global Forest Watch », en 2017, Madagasikara est classé 4ème pays en termes de déforestation, et ce, avec 510.000 ha détruits en une année. Dans le même ordre d’idée, un rapport datant de septembre 2019 fait état d’une remarque sans appel selon quoi la déforestation à Madagasikara se trouve parmi les…

A bout portant

AutoDiff