Société

L’homme de 46 ans qui est pointé du doigt pour une affaire de viol survenue le week-end dernier à Ambohidratrimo, et dont la victime est une jeune fille de 17 ans, sera déféré au Parquet ce jour. Hier, il a été toujours placé en garde à vue dans les locaux de la Brigade de gendarmerie à Mahitsy. Les faits. Vendredi soir dernier, des individus qui ont requis l’anonymat ont informé la compagnie de gendarmerie d’Ambohidratrimo à propos d’un cas de viol survenu dans la localité d’Ambohitrombibe, quartier d’Andakana. Là, deux jeunes filles âgées de 17 et de 20 ans en…
Vers 9 heures le 13 septembre dernier, des dahalo armés de fusil de chasse s’étaient emparés de force de 30 bœufs appartenant à un éleveur nommé Velodira.  Cette scène s’est produite à Milenaky Ankililaoka à Toliara. Les agresseurs  ont ligoté le berger avant de procéder à cette razzia.  En cours de chemin, ces dahalo ont croisé un couple en train de couper des herbes. Après avoir ligoté ce dernier, ils ont violé la femme. Puis, ils ont emmené l’époux avec eux et abandonné l’épouse  dans une forêt.  
Depuis 2017, l’aire protégée du « Menabe Antimena » a été affectée par une vague migratoire des habitants du Sud de la Grande île venus se ressourcer.  L’année  dernière, l’ONG Fanamby a fait état d’une perte de 738,5 hectares au sein du noyau dur, notamment des zones ravagées  par le feu.  Et cette situation demeure actuellement une atteinte à la biodiversité et surtout à la destruction de l’environnement. Selon Tiana Andriamanana, directeur exécutif de l’ONG Fanamby, gestionnaire de cette aire protégée qualifiée de paysage  harmonieux, 44 634  des 210  312 hectares représentent des zones  à vocation agricole. Et les principaux produits de…
Une jeune fille de 17 ans,  domiciliée à Antaninandro Sainte-Marie kely, a été violée par un individu dimanche dernier à Andakana, sur la RN4. Le suspect, J., âgé de 46 ans, domicilié également dans le même quartier que la victime et en cavale depuis ce drame, était finalement arrêté hier vers le milieu de la journée du côté de Mahitsy. « Nous ne pouvons pas encore nous prononcer largement dessus. Cependant, le fuyard a beau se cacher, mais les gendarmes ont fini par le retrouver », s’est contenté d’expliquer une source auprès de la Gendarmerie.  
196 parkings aménagés. Ces places au sein de la Gare routière Maki d'Andohatapenaka sont réservées aux véhicules de transport en commun qui appartiennent à diverses coopératives desservant les axes RN2 et RN5. Le premier axe relie Antananarivo et Toamasina tandis que le second dessert le trajet entre la Capitale et Fénérive- Est. « Le déménagement sera effectif à partir du vendredi 20 septembre prochain. Certaines coopératives se sont toutefois opposées à cette nouvelle organisation. Mais après la rencontre de ce matin (ndlr hier), les responsables ont finalement accepté », informe Charles Rakotonirina, conseiller technique au sein du ministère des Transports,…
Aux dernières nouvelles. Les étudiants malagasy au Maroc étaient sur le point de se révolter face au non-paiement de leurs allocations 2018. Mais avant de lancer une quelconque manifestation, ils ont opté pour une démarche diplomatique auprès des autorités malagasy en relation directe avec cette affaire. En effet, la discussion entre les deux parties a abouti à un délai de paiement. « Les membres du bureau de l'association des étudiants poursuivant leurs études supérieures au Maroc se sont entretenus avec le ministère des Affaires étrangères(MAE) pour  résoudre ce problème lié au non-paiement des arriérés relatifs aux allocations 2018.  
La nuit du mercredi dernier, 3 coupeurs de route sur les 6 qui ont intercepté un camion à Ranohira, étaient tombés dans les filets de la Police et de la Gendarmerie. L’assaut s’est produit à Ambakitany, dans le Fokontany d’Andriamanero. Les auteurs du forfait s’en étaient pris aux occupants du poids lourd, en particulier le conducteur qui a été attaqué avec une hache.  

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff