Société

Le 27 avril, le nouvel homme fort de la Brigade criminelle, le commissaire Manahy Randrianirina, a déjà fait ses preuves. Avec l’aide des limiers de la BC1 et ceux du service anti-gang (SAG), son travail a débouché sur l’arrestation de 7 personnes incriminées pour affaire de contrefaçon fiduciaire, respectivement sur le By-pass et à Ambatolampy. Au moment de leur interpellation, les concernés avaient été en possession d’une énorme quantité de fausses coupures de banque de 10 000 ariary soit l’équivalent de 60 millions d’ariary. Tous les équipements ou autres matériels nécessaires à leur fabrication, ont été confisqués. 

Ambohimanarina - Lynchage meurtrier d’un jeune, 4 individus en prison

Publié le vendredi, 27 avril 2018
Actuellement, un homme accusé d’avoir causé directement la mort au cours du lynchage collectif d’un jeune de 19 ans, le soir du 8 avril, croupit en prison, à Antanimora. En revanche, une jeune femme, une ex-compagne de la victime ainsi qu’une autre ont été provisoirement relaxées à l’issue de leur déferrement vers le milieu de ce mois. Puisque de nombreuses autres personnes avaient encore participé à ce lynchage, avouons-le, plein de malentendus, la Police a poursuivi ses arrestations. Le 25 avril donc, c’était au tour de trois autres suspects d’être interpellés, toujours à Ambohimanarina. Il s’avérait que ces derniers avaient également été impliqués…
En recrudescence. Les cas d’incestes gagnent de l’ampleur ces derniers temps, si l’on considère le nombre de cas traités auprès du centre « Vonjy » de Befelatanana. « Environ 50 % des cas de viols qui passent au sein du centre sont commis par des personnes ayant des liens de parenté avec les victimes. Les auteurs se composent entre autres de pères, beaux-pères, oncles, cousins et même les grands-pères », confirme Telina Rakotonarivo, assistante sociale au sein de ce centre de prise en charge intégrée des mineurs victimes de violences sexuelles. Le cas d’une adolescente de 13 ans, enceinte suite…
L'adjoint du commandant du Groupement de la gendarmerie d'Analanjirofo et un autre officier de la compagnie ont été dépêchés à Mananara Avaratra. Tous les deux sont chargés de mener l'enquête sur la fusillade meurtrière sur le domaine du bureau de la Brigade de la gendarmerie dans cette ville. Six personnes sont décédées à la suite d'un affrontement qui s'y produit dans la journée de samedi 21 avril, d'après le rapport reçu au bureau du colonel Florentin Ndrianamboarina, commandant du groupement, à Fenoarivo Atsinanana.

Ankorahotra - Un bandit abattu, un autre touché d’une balle

Publié le jeudi, 26 avril 2018
Scène de guerre  dans la nuit du mercredi dans le quartier d’Ankorahotra. Un gang composé de 6 bandits armés et cagoulés,  s’étaient affrontés à des éléments de l’Unité d’intervention rapide (UIR) et de l’Unité spéciale d’intervention (Usi). Bilan, un assaillant fut abattu tandis qu’un autre fut touché d’une balle au niveau des aisselles au cours de ce violent échange de tirs.  La victime fut évacuée à l’Hjra Ampefiloha. Quant aux 4 autres, ils ont pu prendre la poudre d’escampette et sont encore recherchés par la Police. Cette force promet bientôt  de les attraper.
Usurpation, chantage, menace, pression et extorsion, etc. Tels ont été les motifs d’inculpation de Tojo (32 ans), Elie (36 ans) et Maurice (40 ans), arrêtés par des limiers du Commissariat du 4ème Arrondissement au CENAM 67 ha, hier. Tout a démarré le 29 janvier dernier lorsqu’avec de tels moyens pas très catholiques,  le trio infernal a pu obtenir de leurs victimes un pactole de 5 millions d’ariary avant de s’enfuir avec ! D’ailleurs, les victimes ont porté plainte.

Paludisme - Des médicaments en rupture de stock !

Publié le jeudi, 26 avril 2018
Hausse du nombre de cas dans certaines localités. Les Régions Sud-ouest et Vatovavy-Fitovinany figurent parmi celles où le paludisme fait encore rage. A l’exemple de Sakaraha, 470 cas ont été enregistrés au mois de janvier dans son CSB II, contre 213 cas dans celui d’Ankilibe Lamatihy. Les tests de diagnostic rapide (TDR) faits aux patients étaient positifs. Cette recrudescence des cas s’explique par les pluies abondantes et le passage des cyclones, lesquels favorisent la stagnation des eaux ainsi que l’invasion des moustiques, y compris les anophèles femelles.

Fil infos

  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent

La Une

Editorial

  • Sale jeu !
    A quel jeu se livre-t-on exactement ? Sur terrain, une équipe hétéroclite dirigée par un « technocrate et n'appartenant à aucune formation politique » du nom de Ntsay Christian joue un match capital. En réalité, il s'agit d'un match où « tout le monde », coach, capitaine, joueurs, supporters et même les spectateurs sur le gradin, n'a pas le droit ni l'intérêt de perdre. A tout prix, l'équipe doit gagner !

A bout portant

AutoDiff