Société

Comme on l’a redouté, les trois femmes malagasy de 21 à 43 ans et qui ont accusé trois « gros bras » pour viol le 2 octobre dernier à l’île Maurice, n’ont raconté que des bobards à la Police mauricienne qui a les arrêtées puis placées en détention. Après qu’elles ont donné leur version des faits, elles ont été libérées sur parole et devront comparaître devant le Tribunal de Pamplemousses, lundi prochain. Avec les preuves constituées par les images fournies par les caméras de surveillance, mais aussi les versions des trois gros bras soupçonnés de viol, ces femmes étaient bel et…
Devant la propagation de la maladie de la peste, les étudiants sont inquiets. La majorité de ces derniers n'ont pas été au courant de la note de service de la présidence de l'université mentionnant le prolongement de la suspension de l'enseignement. Pour cela, bon nombre d'entre eux ont dû rebrousser chemin en voyant les salles fermées hier. La déception se lisait sur leurs visages.

Maison de force de Tsiafahy - L’Etat facilite les évasions

Publié le lundi, 09 octobre 2017
Après l’évasion de11 détenus à Ambatondrazaka, voilà que  5 autres de leurs homologues  ont pu récemment s’échapper de la maison de force de Tsiafahy. Ces derniers ont tous des crimes sur leurs mains.  Sur place justement, les gardes, à propos toujours des évasions du samedi soir, semblaient n’être même pas en mesure de savoir depuis quand ces prisonniers  s’étaient-ils mis justement à l’œuvre dans leur sale besogne. Ce qui paraît incroyable. Pour justification, le responsable de communication de la Direction de l’administration pénitentiaire a argué les problèmes  d’infrastructure .

Epidémie de peste - Dix morts pendant le week-end

Publié le dimanche, 08 octobre 2017
Les chiffres s’alourdissent de jour en jour. Le dernier bilan officiel du 7 octobre, émanant du ministère de la Santé publique (Msp) concernant l’épidémie de peste à Madagascar, fait état de 42 morts sur les 343 cas enregistrés depuis le mois d’août. Pourtant, ces chiffres étaient de 36 morts sur les 258 cas vendredi dernier. Ainsi, l’on note 85 nouveaux cas et 6 décès de plus, rien que pour la journée de samedi dernier. Pour le Grand Tanà (ville d’Antananarivo, Avaradrano et Atsimondrano), les chiffres avancent 14 cas et 3 décès, selon toujours le bilan de samedi dernier. Mais le…

Ambilobe - Une femme décapitée, son conjoint retrouvé pendu

Publié le dimanche, 08 octobre 2017
 Samedi matin, les habitants d'Ambarakaraka, un quartier d'Ambilobe ont découvert avec horreur une scène d'une extrême violence chez un foyer. La maîtresse de maison a été décapitée et la partie détachée du reste de son corps placée non loin de là, donc dans son propre foyer. Les riverains ont découvert la victime dont le buste était penché vers le bas.  

Epidémie de peste - 36 morts, la communauté internationale s’alarme

Publié le vendredi, 06 octobre 2017
Des mesures préventives s’imposent. La plupart de grandes chaînes internationales, dont France 24 et la RFI, relatent en permanence les informations sur l’existence d’une épidémie de peste à Madagascar. Le dernier bilan émanant du ministère de la Santé publique, en date d’hier à 11h, fait état de 36 morts et de 258 cas enregistrés. Ce bilan s’alourdit de jour en jour puisque celui de jeudi dernier était de 33 morts et à 231 cas.
« Cette affaire est actuellement dépassée, côté législation. Cela semble se transformer en un véritable problème politique dans la mesure où les responsables ministériels imposent de nouvelles conditions à chaque rencontre. Dernièrement, ils ont exigé que l’établissement change de bâtiment pour enfin obtenir son autorisation d’ouverture », rapporte Eric Rafidison, avocat de l’ex- Collège La Lumière international sis à Talatamaty. Depuis le changement de la direction de l’établissement, racheté par une société française, celui-ci est désormais baptisé « International academy Madagascar » (Iam).

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

La Une

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff