Société

La période comprise entre les mois d’août et de décembre, est toujours propice aux activités illégales des contrefacteurs fiduciaires pour faire circuler leurs fausses coupures de banque dans le pays. Ainsi entre août 2019 et octobre 2019, le réseau de faux-monnayeurs local  a tenté de faire circuler près de 32 830 000 ariary. La plupart de ces faux billets sont en général constitués de 20 000 ariary.  Les cas les plus récents enregistrés remontent dans un laps de temps compris entre le mois d’août et le mois d’octobre. Fénerive Est, Région Analanjirofo et Sambava pour le Nord-est, ont été choisies par  les faux-…
Une décision à la fois incomprise et incomplète. La gratuité de l’inscription au sein des Ecoles primaires publiques (EPP), annoncée depuis quelques années, a toujours suscité des mésententes et grognes. Mais la situation s’est empirée cette année, avec les grèves observées dans certains établissements depuis la semaine dernière. C’était le cas aux EPP Manjakaray et Andraisoro ou encore à Ambatolampy Tsimahafotsy, où la décision ministérielle a entraîné diverses incompréhensions. Pour l’EPP Andraisoro, chaque parent d’élèves a dû payer des frais généraux s’élevant à 22 000 ariary, comprenant les salaires des enseignants FRAM et du gardien ainsi que du budget de fonctionnement.…

Météorologie - La température atteint des pics

Publié le dimanche, 27 octobre 2019
Madagascar est encore dans la période d’intersaison. Cette période durera encore quelques jours, avant de laisser place à la saison de l’été. Si normalement, la période des pluies commence au mois d’octobre, ce n’est pas encore le cas actuellement. Ces derniers temps, la température à Antananarivo ne cesse d’augmenter. Hier, elle a atteint 33° C. D’après la prévision météorologique d’hier, c’est le régime du vent variable et sec qui influence actuellement le temps à Madagascar. Les valeurs maximales sur les Hautes terres centrales ont subi une hausse progressive, ayant atteint jusqu’à 30° C ce week-end.
Après la vérification d'un renseignement à propos de la circulation de faux billets de banque à Sambava, les éléments du Commissariat de Sambava ont interpellé trois suspects les 23 et 24 octobre derniers. En effet, la Police leur a tendu un piège. C'était dans ces circonstances que deux ont d'abord mordu à l'hameçon. Ce sont les présumés commanditaire et fabricant. Ils ont été arrêtés au cours de la journée du mercredi 23 octobre dernier à Antaimby, un quartier de Sambava.  
« Je vous prie de ne pas bavarder ». Cette recommandation du chef du centre Lycée mixte Antsiranana a été à l’origine de son agression. L’agresseur étant un jeune candidat âgé de 21 ans, de la série D. L’histoire s’est passée dans la salle 4 dudit centre, jeudi dernier vers 15h 30, lors de la 2ème journée de la session exceptionnelle du baccalauréat. Mécontent suite à la remarque de la responsable, le candidat n’a pas hésité à lui donner un coup sur l’oreille et un grand coup de poing dans la figure, à la grande surprise de la victime.
75 à 80 familles composées d’environ 150 personnes. Tel est l’effectif des réfugiés enregistrés à Madagascar, selon les chiffres émanant du CDA, confirmés par le ministère de la Justice. Environ 50 % d’entre eux se composent de Pakistanais mais il y a également des réfugiés d’autres origines, comme des Syriens, des Afghans, des Iraniens, des Ethiopiens, des Somaliens, des Congolais, etc. La majorité d’entre ces réfugiés résident à Antananarivo et le reste se répartit dans les autres Régions, depuis Mahajanga jusqu’à Ampanefena, du côté de Morondava. « Environ 80 % de ces familles ne disposent pas de papiers d’identité. A la…
Un homme de 45 ans, trempé dans différentes opérations d’escroquerie, avait été arrêté par la Brigade criminelle (BC2)  le 21 octobre dernier à Antsohihy. Son mode opératoire consiste à piéger ses victimes avec son téléphone portable.  Il leur envoie des Sms comme quoi leur numéro de téléphone est l’heureux gagnant d’un véhicule 4x4 ou d’autres lots, et ce, suite à une tombola organisée par une société. Et afin de prendre possession de son bien, le chanceux doit s’acquitter d’une certaine somme pour les formalités. Une fois que la victime dupée lui paie, l’arnaqueur demeure désormais injoignable. L’autre mode opératoire du quadragénaire consiste à contacter par…

Fil infos

  • Violence économique, viol conjugal, outrage sexiste - Les victimes désormais protégées
  • Immeubles R+4 à Ivato - Le Président Rajoelina pose les premières pierres
  • Trésor public malagasy - L’ancien DG emporté par l’affaire Audi A6
  • Violences basées sur le genre - L’avenir des victimes entre les mains des députés
  • Kidnapping et blanchiment - Lex et consorts condamnés à 15 ans de réclusion criminelle
  • Restitution des îles malagasy de l’océan Indien - Rajoelina et Ratsiraka main dans la main !
  • Fleury Rakotomalala et Fanirisoa Ernaivo - Leurs dérives hystériques plombent l'aile de l'opposition
  • Communication médiatisée - Les députés votent la loi à l'unanimité
  • Restitution des îles éparses - Les Malagasy vont parler d’une seule voix
  • Un coup d'Etat en gestation - La France comme base arrière des comploteurs

La Une

Editorial

  • Tana-Masoandro, enjeux et défis
    Quelque peu éclipsée par les élections du 27 novembre et les démarches incontournables relatives à la « récupération » des îles éparses, les « îles Malagasy », la construction de la Ville nouvelle « Tana-Masoandro » passe tant soit peu sous silence. Non pas parce qu'elle est reléguée au second plan mais on ne peut ou ne doit pas courir sur deux lièvres à la fois, il a fallu organiser et mettre de l'ordre dans la mise en marche des actions. Un minimum que les dirigeants doivent être capables d'agencer.  

A bout portant

AutoDiff