Société

Enseignement supérieur - Des grèves partout !

Publié le lundi, 16 décembre 2019
Rien ne va plus dans l'enseignement supérieur public à Madagascar. Les étudiants de l'Ecole normale supérieure (ENS) à Ampefiloha, de la Faculté des sciences de l'université d'Ankatso, ceux de l'Ecole polytechnique de Vontovorona ainsi que les membres du Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants de l'enseignement supérieur (SECES) ont observé une grève hier. Tous les cours, les examens ou encore les mémoires et thèses sont suspendus. D'après le vice-président du SECES, section Tanà, Dr Faly Randriamialinoro, tous les examens et concours d'entrée à Ankatso, ainsi que les thèses et mémoires sont reportés pour la semaine prochaine.  
Concrétisation de la transition énergétique par la Société d’eau et d’électricité de Madagascar. La Commune d’Andohan’Ilakaka innove avec l’installation de la première centrale d’auto-consommation photovoltaïque hybride. Cette ville de la Région d’Ihorombe, avec le plus grand gisement de saphirs à ciel ouvert du monde, s’éclaire désormais au solaire. La centrale photovoltaïque, située à 1 km au nord de la ville, se compose de 1 415 panneaux solaires, d’une puissance totale de 460 kWc. A cela s’ajoutent les 1 500 kWh de stockage pour batteries lithium-ion, installés dans deux conteneurs pré-équipés et aménagés. L’infrastructure énergétique solaire remplacera ainsi l’installation thermique actuelle…
Alors que l'opinion a cru que la page a été tournée en matière de kidnapping d'hommes d'affaires indo-pakistanais, les faits survenus hier l'ont vite fait déchanter. Vers 9h du matin, Navaze Veldjee (47 ans), et non moins propriétaire de l'entreprise VELOPTIC, a été enlevé  à Soavimbahoaka. L'acte s'est déroulé non loin de la maison de la victime. Cette dernière venait juste de quitter son foyer lorsque les bandits étaient subitement entrés en action. D'après une information, quatre ravisseurs ayant opéré à visages découverts mais équipés d'armes à feu, ont perpétré l'acte. Ils l'ont rapidement obligé à monter dans un véhicule…
Friandises, jouets, articles d'habillement, volailles ou encore sapin de Noël et décorations sont inséparables avec la fête de la Nativité et de fin d'année. Depuis le début de ce mois, les commerçants se sont concentrés sur la fête autant que les clients. Concernant le sapin de Noël, toute la famille peut en avoir selon sa préférence et son budget. A Analakely par exemple, le prix du sapin varie entre 15 000 à 200 000 ariary selon sa qualité et sa dimension. Les articles de décoration comme les guirlandes, lampes, boules présentent également de multiples choix.
L’Organisme non gouvernemental CARE International à Madagascar et la Plateforme humanitaire du secteur privé (PSHP) ont officialisé leur partenariat en procédant à la signature d’une convention cadre dans la zone Galaxy, Andraharo. Ensemble, les deux entités œuvreront à sauver des vies à travers des actions humanitaires communes.  
Retour à la normale. Après  les affrontements entre les étudiants de la faculté de DEGS et   ceux de la faculté des Sciences  mardi dernier à l’université de Fianarantsoa ayant conduit à l’arrêt des cours, la réunion du conseil d’administration  a décidé, suivant l’arrêté n° 213/2019/UF/PR du 12 décembre 2016, la reprise de toutes activités au sein du campus à partir de ce jour.  « Nous avons constaté que la situation s’est calmée  et une stabilité est aperçue qu’il  est  temps de reprendre l’enseignement »,  souligne un communiqué. Le conseil a également fait savoir que l’université d’Andrainjato respecte et préserve  la liberté de…
Conflits réglés. Des contenus du nouveau code de prévoyance sociale (CPS), déjà élaboré depuis quelques temps, ont entraîné des mésententes entre le groupement du patronat et celui des travailleurs ainsi que les autorités et les partenaires. Mais ce problème est désormais résolu, à en croire Christian Ntsay, Premier ministre malagasy. « Après la résolution des problèmes, nous allons maintenant avancer et discuter prochainement de la nouvelle loi régissant la protection sociale en Conseil des ministres », avance le chef du Gouvernement.

Fil infos

  • Période de pré-remaniement - Ambiance malsaine dans l’air
  • Saisine de la HCC par le Sénat - Des sénateurs fustigent Rivo Rakotovao
  • Mairie d’Antananarivo - Les dix ennemis de Naina Andriantsitohaina
  • Fonction publique - 23 437 agents de l’Etat dans une situation délicate
  • Rencontres multiples avec le président de la CENI - Démenti du Chef de l’Etat
  • Gestion de la Commune urbaine d'Antananarivo - La Fermeté du maire souhaitée par les Tananariviens
  • Ny Rado Rafalimanana - Le cynique mystificateur est de retour
  • Postes de haut responsable - L’Etat veut créer sa base de données
  • Rivo Rakotovao - L’hypocrisie à son summum !
  • Loi sur les violences basées sur le genre - Feu vert de la Haute Cour constitutionnelle

La Une

Editorial

  • Défi titanesque
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina donnera demain 19 janvier le coup d’envoi du reboisement national d’une envergure pharaonique jamais atteinte depuis 1960. Un travail de titan dont l’objectif vise à mettre en terre 19 millions de plants à travers tout le pays. Madagasikara doit, à la fin du premier mandat de l’actuel Président, retrouver son espace national recouvert d’arbres comme ce fut le cas auparavant. Il s’agit d’une priorité vitale pour le pays. Jadis une Ile verte avant d’être surnommée ironiquement  « l’Ile rouge » suite à la disparition inquiétante de la forêt, Madagasikara doit impérieusement retrouver son identité naturelle. Selon « Global Forest Watch », en 2017, Madagasikara est classé 4ème pays en termes de déforestation, et ce, avec 510.000 ha détruits en une année. Dans le même ordre d’idée, un rapport datant de septembre 2019 fait état d’une remarque sans appel selon quoi la déforestation à Madagasikara se trouve parmi les…

A bout portant

AutoDiff