Société

Université publique à Madagascar - Autonomie financière exigée !

Publié le lundi, 16 juillet 2018
Une revendication sans réponse. La manifestation du Syndicat des Enseignants- Chercheurs de l'Enseignement Supérieur (SECES) section Antananarivo, avec les syndicats des Personnels Administratifs et Techniques (PAT)  ainsi que les étudiants n'a rien donné de positif après des mois de revendication. Cette fois-ci, les syndicalistes des autres universités rejoignent le mouvement. Afin que la situation ne se complique pas davantage, les SECES et les syndicats des PAT à Antananarivo, Tuléar, Fianarantsoa et Tamatave exigent l'autonomie financière des 6 institutions publiques présentes dans tout Madagascar.  « Les problèmes financiers rencontrés au niveau des universités affectent les activités pédagogiques.

Polyclinique Ilafy - Les actions sociales se poursuivent

Publié le dimanche, 15 juillet 2018
Comme à l’accoutumée, la circoncision de masse, destinée aux fils du personnel au sein du Groupe SODIAT, s’est tenue samedi dernier au bloc opératoire de la Polyclinique d’Ilafy. Agés d’un an et demi à 3 ans, ces enfants ont bénéficié d’une meilleure prise en charge médicale. D’après le docteur José, cet établissement hospitalier emploie une nouvelle technique qui consiste à réduire la douleur de l’enfant, mais aussi le risque de complication. « A travers cette technique chirurgicale, les parents n’ont pas besoin de s’inquiéter puisque l’opération se déroule dans d’excellentes conditions. Seulement, le respect de l’hygiène et de rigueur », avance-t-il.
Deux sacs bourrés de chanvre, soit l’équivalent de 30 kg ! Il s’agissait de la grosse prise des éléments du Commissariat de police d’Alasora, dans le cadre de la lutte contre le trafic de stupéfiant dans le pays. Cela remonte le samedi 7 juillet dernier à un rond-point d’Ambohimanambola où la cargaison de drogue a été interceptée. Et pas avec n’importe quel moyen. La marchandise avait été transportée par un camion qui appartiendrait à une grande entreprise de la place. En réalité, le poids-lourd ne s’était pas immobilisé, ses occupants s’étant contentés seulement de jeter la marchandise sur le bas-côté…

Ville d'Antananarivo - Les « fous furieux » se multiplient !

Publié le mardi, 10 juillet 2018
Un danger public. Le nombre des « fous furieux » qui errent dans la ville d'Antananarivo ne cesse d'augmenter ces derniers temps. A l'exemple d'hier, une jeune femme dans la trentaine a fait le tour d'Anosy et Ampefiloha, presque nue. Cette dernière étant apparemment agressive, les passants ont eu peur de l'approcher. Toutefois, ils n'ont pas manqué de prendre des photos d'elle pour ensuite les publier sur les réseaux sociaux. Après une matinée à errer dans cet axe, la « folle furieuse » s'en est prise au pare-brise d'une voiture à Anosy.

Antohomadinika - Un jeune homme sauvagement assassiné

Publié le lundi, 09 juillet 2018
Les meurtres sauvages se multiplient actuellement dans la Capitale. Hier, vers 5h30 du matin, le corps sans vie et baignant dans le sang d’un jeune homme d’une vingtaine d’années a été rétrouvé dans la rue, dans le secteur du IIIG Hangar à Antohomadinika. Des passants matinaux s’étaient alarmés de cette découverte macabre et ont tout fait pour que les proches du malheureux soient informés. Plusieurs plaies occasionnées par un couteau ont été observées sur le thorax de la victime, prouvant ainsi l’acharnement démentiel du tueur pour l’éliminer. Bien que les habits portés par la victime soient assez épais, cela ne…
Un acte pas très catholique. C’est ce que le Vicaire général en charge de l’éducation auprès de la Diocèse d’Antananarivo, Mgr Ludovic Rabenantoandro, remarque quant à la manifestation  du samedi dernier à l’école Saint Vincent de Paul sise à Ambatonilita. Des parents d’élèves et enseignants s’opposent, rappelons-le, à la fermeture dudit établissement suite à une décision prise par la Direction diocésaine des écoles catholiques (DIDEC) d’Antananarivo au début mai. Ils ont exprimé leur mécontentement à travers des hurlements et un sit-in en fin de semaine, au point d’envisager une rencontre avec le Cardinal Tsarahazana pour s’en plaindre. Questionné à ce sujet,…

Kidnapping - Sabira Vasram libérée

Publié le lundi, 09 juillet 2018
Enlevée la veille, c’est-à-dire au cours de la journée du vendredi 6 juillet dernier dans le parking de l’immeuble Assist à Ivandry, Sabira Vasram fut libérée plusieurs heures après, vers 19h 30 samedi. Selon une information révélée par le Collectif des Français d’origine indienne de Madagascar ou CFOIM, elle fut retrouvée très fatiguée et moralement très marquée, sur la route Digue. Le seul élément significatif qui a filtré de l’affaire, c’est que la dame semblait éprouver une difficulté à marcher. « Elle est sûrement blessée au moment de l’enlèvement », a précisé cette information.

Fil infos

  • Trafic de bois de rose - Accusations gratuites contre Maminiaina Ravatomanga
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - La population du Vakinankaratra conquise !
  • Vie de parti - Le HVM dépouillé des ses éléments « acceptables »
  • Course à la magistrature suprême - Des détraqués salissent l’image du candidat du TGV
  • Présidentielle 2018 - Hajo Andrianainarivelo fera tout pour faire élire Andry Rajoelina
  • Election présidentielle - Guerre de leadership dans le camp du régime
  • RN 4 - Embuscade spectaculaire à Mahatsinjo, un bébé blessé
  • Démission DG Kraoma Malagasy - Suite à la vente d'actions de la société aux Russes ?
  • Préfets et chefs de région au congrès du HVM - Des sanctions attendues !
  • Insécurité à Madagascar - Un des grands échecs du régime Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Essai transformé !
    Les cent jours de la « période d’essai » de Ntsay Christian touchèrent à leur fin ce vendredi 14 septembre 2018. Nommé le 14 juin 2018, exactement trois mois et dix jours, le nouveau locataire de Mahazoarivo tenait d’une main de fer la barre du pays. Il est d’usage comme dans toute entreprise digne de l’être d’accorder un temps d’essai à un employé ou cadre nouvellement recruté au terme duquel la Direction se réserve le droit d’apprécier à sa juste valeur la nouvelle recrue pour une confirmation ou pour un simple rejet.

A bout portant

AutoDiff