Société

Affrontement avec des « dahalo » - Un gendarme et un civil tués

Publié le dimanche, 03 juin 2018
La Gendarmerie a encore perdu un élément de plus dans ses rangs, toujours lors d’une embuscade l’ayant opposé aux « dahalo ». Il s’agit du gendarme de 2e classe nommé Tsimiampiky. Il a reçu des balles à la fois sur les tempes, le corps ainsi que les jambes. Ce drame s’est produit vers 4h du matin, le 2 juin dans le « kizo » de Behoro, quartier de Masiakampy, District de Miandrivazo.  La victime qui a travaillé au poste avancé d’Isalo, se trouvait sur les berges d’une rivière et était sur le point de monter dans une pirogue, dans la…
Stupeur dans le quartier d’Anosizato-est. Une jeune résidente d’une vingtaine d’années, mariée, a été retrouvée morte à la suite d’une agression barbare survenue mercredi soir. Des traces de coups ont été observées sur le crâne de la femme lors d’une constatation faite ultérieurement par le médecin légiste et les Forces de l’ordre. Pour le moment, son mari, du nom de Tahiana R. (36 ans), fortement soupçonné du meurtre, est placé en garde à vue dans les locaux de la Brigade de gendarmerie de Behenjy.  « La famille de la jeune femme a demandé à ce que le déferrement de son époux soit repoussé…
76% des Malagasy sont en désaccord avec la suppression du Certificat d’études primaires élémentaires (CEPE) et la fusion des cycles primaire et secondaire pour une éducation fondamentale de neuf ans. Pourtant, plus de la moitié, soit 51% optent pour le changement du calendrier scolaire pour aller du mois de mars à novembre au lieu de celui actuel d’octobre à juin. Tels sont les résultats d’une enquête menée par l’Afrobaromètre à Madagascar. Durant ces trois derniers sondages, cette agence mise sur le développement du pays, notamment en termes de sécurité et l’éducation. Hier, il a présenté les résultats d’une enquête menée…
Afin d'assurer la scolarisation d'un millier d'élèves malagasy et l'administration d'une école construite par l'association Tan-Maza, le lycée André Alquier, une école des métiers de la forêt et de l'environnement en France, s'est récemment manifesté pour aider cette association humanitaire. Dernièrement, dans le cadre de l'organisation d'une animation pastorale, plusieurs activités caritatives au profit des enfants de la Grande île ont été au programme.
Un adjudant-chef  du nom de Bien Aimé Raherinirina (chef de poste) ainsi qu’un gendarme de 1ère classe G1C, Aurélien Ratsizafy alias « sefo Aurélien » ont perdu la vie au cours d’une embuscade dressée par les « dahalo » dans la Commune rurale de Ranotsara, District de Befotaka-Sud, mardi dernier. Cette triste nouvelle parvenait de ce District même. Les faits se sont produits vers 6h du matin. Ils étaient quatre dont les deux victimes à effectuer une mission en vue de rechercher et arrêter un chef de bandits rendu tristement célèbre, le surnommé Kapo. Se basant sur un renseignement, les quatre gendarmes ont donc…
La Justice a prononcé la sentence à propos de l’évasion et de complicité d’évasion du mercenaire au service du régime Houcine Arfa au Tribunal d’Anosy, hier.  Alain Patrick R., le médecin du centre de détention d’Antanimora est condamné à un an de réclusion ferme.  De leur côté, les deux agents pénitentiaires d’escorte, eux, sont condamnés à 7 mois ferme tandis que le syndicaliste de l’administration pénitentiaire Realy Diderot a eu 1 an de prison avec sursis.

Lac Alaotra - Réhabilitation du périmètre d'irrigation

Publié le mardi, 29 mai 2018
Le secteur agricole emploie 80 % de la population malagasy et représente 30 % du produit intérieur brut (PIB) du pays. Dans le Sud-ouest du lac Alaotra, la terre et le sable entassés sous l'eau commencent à perturber l'approvisionnement en eau et à entraver le fonctionnement du périmètre d'irrigation des rizières. Pour stabiliser l'approvisionnement en eau, le Gouvernement  japonais a décidé de financer le projet de réhabilitation du système d'irrigation. Ce projet est réalisé sous forme d'aide financière non remboursable dont le montant s'élève à trois milliards quatre-vingt-deux millions d'ariary.

Fil infos

  • Permis biométrique - Mahafaly Olivier doit répondre de l’arnaque du siècle
  • Calendrier électoral - Le Premier ministre entretient le flou
  • Concurrence au sein du HVM - Rivo Rakotovao tacle l'ex - ministre Paul Rabary
  • Vie politique - Qui a peur des élections ?
  • Assemblée nationale - Quid de la déchéance des députés « caméléons » ?
  • Election présidentielle 2018 - Les candidats pressentis du HVM
  • Elections anticipées - Une obligation et non une option !
  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »

Editorial

  • Problème d'éthique !
    En 15 +2 jours de la nomination du Premier ministre de consensus (PMC), la situation politique malagasy n'a rien évolué. Nommé le 4 juin 2018, Ntsay Christian n'est pas encore sorti de l'auberge. En dix jours d'existence, le Gouvernement tente, tant bien que mal, de démarrer.Sur la Place du 13 mai, la tension ne baisse pas.

A bout portant

AutoDiff